Sci-tech
URL courte
7123
S'abonner

Un groupe d’astrophysiciens britanniques a mis en œuvre une nouvelle technique permettant de mesurer les distances dans l’espace, dont notamment celles entre la Terre et certaines étoiles très éloignées grâce à leurs "sosies", des étoiles ayant la même taille et le même spectre, rapporte la revue Société Royale d’Astronomie.

"Notre idée est extrêmement simple. Il est incroyable que personne n'y ait pensé avant. Plus une étoile est éloignée de notre planète, moins vif est son éclat observé depuis la surface de la Terre. Si cette étoile a le même spectre qu'un autre corps céleste de taille comparable et que l'on connait la distance qui nous en sépare, on peut donc utiliser leur différence de luminosité afin de mesurer la distance inconnue", explique Jofre Pfeil, chercheur de l'Université de Cambridge, au Royaume-Uni.

Les scientifiques indiquent qu'à présent, les astronomes évaluent les distances entre la Terre et les corps célestes à l'aide de la parallaxe, une déviation angulaire d'une étoile par rapport au fond constitué d'étoiles plus lointaines à mesure que notre planète tourne autour du Soleil et sur elle-même.

La méthode de la parallaxe est extrêmement précise, cependant, elle ne permet d'obtenir de bons résultats que pour des étoiles situées à une distance de quelques centaines d'années-lumière au plus. Au-delà, cette méthode ne convient plus, l'angle mesuré étant trop faible pour être calculé avec précision.

Titan et Saturne
© AP Photo / NASA

Pour les objets plus lointains, on utilise d'autres techniques, basées sur des modèles statistiques ou sur la température d'une étoile ainsi que sa composition chimique. D'après Jofre Pfeil, toutes sophistiquées qu'elles soient, ces méthodes présentent une marge d'erreur de mesure non négligeable.

Cherchant à réduire les erreurs de mesures et la dispersion statistique des valeurs, le groupe de Pfeil a élaboré une technique géniale et simple à la fois: repérer les "sosies" spectraux des étoiles dont la parallaxe est connue et déterminer la distance inconnue grâce à leur différence de luminosité.


Afin de vérifier la fiabilité de la nouvelle méthode, les scientifiques ont mesuré les distances de 175 paires de corps célestes du même spectre, dont l'un était très éloigné de la Terre, tandis que l'autre ne se situait qu'à une distance de quelques centaines d'années-lumière. Les distances calculées des "sosies" coïncident avec celles calculées par les autres techniques.

Les scientifiques envisage également de mettre au point un atlas d'étoiles sosies et de déterminer la taille exacte de la Voie lactée.

 

Lire aussi:

Cérès: deux énigmes de la planète naine révélées
Planète rouge: l'ESA et la Russie poursuivent leur coopération
Une planète habitable dans 50 ans?
Tags:
étoiles, astronomie, science, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook