Ecoutez Radio Sputnik
    Les membres du comité chimie du prix Nobel Sara Snogerup Linse, Goran Hansson et Claes Gustafsson à Stockholm

    Le prix Nobel de chimie 2015 décerné pour des études sur la réparation de l'ADN

    © REUTERS/ Fredrik Sandberg/TT News Agency
    Sci-tech
    URL courte
    187691

    Trois chercheurs ont été récompensés pour leurs travaux sur la réparation de l'ADN permettant de trouver des applications dans les traitements contre le cancer.

    Le prix Nobel de chimie 2015 a été décerné conjointement jeudi au Suédois Tomas Lindahl, à l'Américain Paul Modrich et au Turc Aziz Sancar pour leurs études indépendantes sur les mécanismes de réparations de l'ADN, a annoncé l'Académie royale des sciences de Suède.

    Mais pourquoi leurs découvertes sont donc tellement importantes?

    "Leur travail a fourni une connaissance fondamentale sur le fonctionnement d'une cellule vivante et sert, par exemple, à la mise au point de nouveaux traitements du cancer", indique le communiqué de l'Académie.

    Les trois scientifiques, travaillant chacun de leur côté, ont décrit et expliqué les mécanismes grâce auxquels les cellules "réparent" leur ADN et protègent ainsi l'information génétique de potentiels dégâts.

    Les 23 paires de chromosomes que possède chaque humain constituent la version initiale de notre génome qui est codé au sein de notre ADN. Après chaque division cellulaire, l'ADN se forme à nouveau. De même, à chaque fois que l'ADN se multiplie, apparaissent des dommages qui s'aggravent avec l'influence de l'environnement — chimique et radioactif.

    Toutefois, les cellules possèdent une série d'instruments permettant de réparer ces erreurs avant qu'elles puissent entrainer des conséquences graves, comme le cancer.

    Or, c'est notamment grâce à cette découverte considérable que les chercheurs ont reçu leur prix.

    Lire aussi:

    Nobel de physique 2015: les neutrinos font osciller notre compréhension de l’Univers
    Prix Nobel de médecine 2015: un lauréat dédie sa récompense aux bactéries
    Merkel pressentie pour le prix Nobel de la paix
    Tags:
    chimie, ADN, prix Nobel, Académie royale des sciences de Suède, Tomas Lindahl, Paul Modrich, Aziz Sancar, Suède
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik