Sci-tech
URL courte
6122
S'abonner

L'observation des Pygmées et des Indiens a montré que nos ancêtres ne dormaient pas 8 à 9 heures par jour, comme le pensent certains scientifiques, mais seulement 6 à 6,5 heures, soit autant que nos contemporains.

Nos ancêtres ne dormaient pas plus que l'homme contemporain, soit 6 à 6,5 heures, témoigne une étude sur les tribus de chasseurs-cueilleurs d'Afrique, indique un article publié dans la revue Current Biology.

Il est à la mode aujourd'hui de dormir "de manière préhistorique", c'est-à-dire, de 9 à 10 heures, pour être sains "comme nos ancêtres", qui se couchaient et se levaient avec le soleil.

Mais Jerome Siegel, de l'université de Californie à Los Angeles, et ses collègues ont établi que les anciens souffraient eux aussi du manque de sommeil et se couchaient plus tard que le soleil. L'observation de la vie des Pygmées Hadza, San et des Indiens Tsimane pendant plusieurs années a permis d'arriver à ces conclusions.

Les Hadza habitent dans les environs du lac Eyasi, près du plateau du Serengeti, dans le nord de la Tanzanie et leurs cousins San dans le désert du Kalahari, en Namibie. Les deux populations continuent de mener une vie nomade, se procurant la nourriture à l'aide d'arcs, de flèches et de lances. Ils ne connaissent pas les acquis de base de la civilisation: agriculture, élevage et bâtiment.

Cela a permis de reconstituer le mode de vie de nos ancêtres. Pour savoir comment ils passaient les jours et les nuits, les anthropologues ont donné à certains volontaires des "bracelets" spéciaux qui contrôlaient et enregistraient l'heure de l'endormissement.

La malédiction de la princesse d’Altaï
© Sputnik . Alexander Kryazhev
Près de trois ans d'observations ont montré que les anciens, à la surprise des observateurs, ne dormaient que 6 à 6,5 heures, se couchant trois heures après le coucher du soleil, et pas en même temps.

En outre, les Hadza, San et Tsimane dorment plus pendant l'hiver et moins en été. Ils ne souffrent pas d'insomnie, contrairement aux habitants des pays industrialisés.

"Il existe depuis longtemps un mythe selon lequel nos ancêtres dormaient souvent pendant la journée et affirmant qu'aujourd'hui, nous ne pouvons pas en faire autant car nous sommes pressés et toujours occupés. Nous avons montré qu'un tel comportement n'est pas du tout caractéristique des Hadza, San et Tsimane, et probablement des hommes anciens", a déclaré Jerome Siegel.

Pourquoi donc les hommes modernes souffrent-ils d'insomnie? Les chercheurs ont deux versions.

Primo, cela peut provenir du fait que la température dans nos locaux est stable. Or, les Hadza et autres populations se couchent au moment où la température de l'air dans la nuit connaît une baisse relative. L'absence d'un tel signal peut faire croire à notre organisme qu'il n'est pas encore temps de s'endormir.

Secundo, les problèmes de réveil peuvent être dus au manque de lumière le matin. Les tribus primitives, elles, reçoivent la plupart des rayons du soleil le matin. Leurs membres sortent rarement dans la rue en journée et le soir.
Tout cela veut dire, estime M. Siegel, que le "sommeil paléolithique" est une fiction qui n'a rien à voir avec la réalité. L'insomnie peut être combattue en résolvant les deux problèmes mentionnés ci-dessus, selon lui.

Lire aussi:

Vos rêves en HD? C’est pour bientôt!
Comment dorment les animaux?
En continu: Fusillade et explosion dans une école à Kazan, au moins 11 morts
Une tribune de syndicats de police exhorte à «stopper le train fou de la délinquance»
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook