Ecoutez Radio Sputnik
    Un chat

    L’agressivité des chats est liée à leur couleur

    © Flickr/ Richard Ashurst
    Sci-tech
    URL courte
    4634
    S'abonner

    Selon des vétérinaires de l’Université de Californie à Davis, il existerait un lien entre la couleur des chats et leur attitude envers les hommes. Les auteurs ont publié les résultats de leurs recherches dans le Journal of Applied Animal Welfare Science. Il est possible d’en prendre connaissance sur le site de l’édition Independent.

    La question des facteurs qui influencent l'attitude des chats envers les hommes représente un intérêt actuel, parce qu'il s'agit en effet des relations entre l'homme et l'un de ses animaux domestiques les plus proches.

    Les vétérinaires se sont attaqués à l'idée selon laquelle les chats à trois couleurs manifesteraient le comportement le plus agressif envers les hommes. 1274 propriétaires de chats ont participé à un sondage sur Internet effectué à ce sujet.

    La fréquence et le degré des actions agressives des chats lors de leurs échanges avec leurs propriétaires et les vétérinaires étaient au centre de l'intérêt des chercheurs. Les personnes sondées devaient évaluer le degré d'agressivité de leur animal à l'aide d'une échelle de critères précise.

    D'après les résultats de la recherche, c'est chez les chats femelles à trois couleurs, les chats noirs et gris et les chats blancs et gris que se manifeste le degré le plus élevé d'agressivité dans leur attitude envers leurs propriétaires. A l'inverse, les chats mâles de mêmes couleurs ne sont pas aussi agressifs. Et les chats les plus affectueux ont une seule couleur, noire, grise, blanche, ou ont des tâches.

    Lire aussi:

    Un nouveau mammifère datant des dinosaures découvert en Espagne
    Des paléontologues ont découvert le plus vieux poisson "terrestre"
    Pourquoi les chats ont-ils des fentes verticales en guise de pupilles?
    Les gros chats aiment aussi les boîtes
    Tags:
    vétérinaires, chats, animaux, sondage
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik