Ecoutez Radio Sputnik
    Звездная «колыбель» R2 в созвездии Единорога

    Une exoplanète quasi jumelle de la Terre

    © Photo. ESO/J. Emerson/VISTA. Acknowledgment: Cambridge Astronomical Survey Unit
    Sci-tech
    URL courte
    2210
    S'abonner

    Une exoplanète ressemblant à la Terre, possédant une atmosphère et suffisamment proche pour pouvoir espérer la sonder, a été découverte par les astronomes.

    51 Eridani b, une exoplanète semblable à Jupiter
    © Photo. Danielle Futselaar & Franck Marchis, SETI Institute
    Une exoplanète est un corps orbitant dans notre galaxie autour d’une étoile. Baptisée GJ 1132b, cette nouvelle planète visible depuis l’hémisphère Sud a un rayon 1,2 fois plus grand que celui de la Terre et une masse 1,6 fois supérieure.

    GJ 1132b loge à 127 années-lumière. "Notre galaxie couvre environ 100.000 années-lumière", souligne dans un communiqué Zachory Berta-Thompson, de l'Institut de technologie du Massachusetts aux États-Unis (MIT) et coauteur de l'étude. "C'est vraiment une proche voisine du soleil", a-t-il ajouté.

    Son cœur est probablement dur, un mélange de fer et de roches diverses, comme la Terre. Elle est proche de son étoile, ce qui la réchauffe à des températures variant entre 140°C et 300°C environ. Aucun espoir d’y rencontrer de l’eau liquide, donc, mais il y fait suffisamment froid pour qu’une atmosphère y soit encore présente.

    "Il y fait trop chaud pour qu'elle soit habitable, mais les températures y sont quand même beaucoup plus fraîches que sur les autres planètes rocheuses que nous connaissons", note Zachory Berta-Thompson. "La plupart des exoplanètes rocheuses sont des boules de feu, beaucoup trop chaudes pour avoir une atmosphère", ajoute-t-il.

    La nouvelle planète fera une cible de choix pour de futures observations, car pour l’instant seules des atmosphères de planètes géantes, analogues à nos Jupiter ou Uranus (la majorité des quelque 2 000 exoplanètes recensées jusqu’à présent), ont été sondées.

    GJ 1132b a été repérée grâce à deux techniques et deux télescopes différents. Les huit instruments du réseau américain MEarth au Chili ont observé les passages de la planète entre nous et son étoile. Le télescope européen Harps, également au Chili, a lui mesuré les variations de la vitesse de l’étoile liées à la rotation de la planète.

    Lire aussi:

    Découverte d'une nouvelle exoplanète, la plus similaire à la Terre jamais observée
    Découverte de l'objet le plus éloigné du système solaire
    Découverte: de la vie sur une lune de Saturne?
    Découverte du plus ancien prédateur au monde
    Tags:
    exoplanète, découverte, espace, Massachusetts Institute of Technology (MIT), Zachory Berta-Thompson
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik