Sci-tech
URL courte
0 54
S'abonner

Le Japon rejoint les Etats-Unis, la Russie, la Chine, l'Inde et l'UE qui mettent aussi en orbite des satellites privés.

Lanceur japonais H-2A transportant un satellite-espion
© AFP 2020 JIJI PRESS
Un lanceur japonais H-IIA a décollé mardi, à 15h50 (06h50 UTC) avec le satellite de télécommunications canadien Telstar 12 Vantage depuis la base spatiale de Tanegashima, a annoncé l'agence japonaise d'exploration spatiale (JAXA).

Il s'agit du premier tir d'un H-IIA pour placer un gros satellite d'une société privée. Le satellite géostationnaire Telstar 12 Vantage est capable de transmettre les émissions de plus de 200 chaînes de télévision. Il couvrira l'Europe, l'Afrique et l'Amérique du Sud.

Les spécialistes japonais ont apporté des changements considérables à la construction du lanceur H-IIA pour ce tir, rendant possible la séparation du satellite à 34.000 km d'altitude au lieu de 300 km précédemment. Le satellite consomme ainsi moins de son propre carburant pour rejoindre l'orbite géostationnaire à 36.000 km d'altitude, ce qui prolonge sa durée d'exploitation.

Tout comme la Russie, les Etats-Unis et l'UE, le Japon est aussi capable de transporter des charges utiles à la Station spatiale internationale (ISS). Le plus récent tir de son cargo HTV-5 (H-2 Transfer Vehicle, ou Kounoutori 5) vers l'ISS remonte au 19 août 2015.


Lire aussi:

Le Japon lance deux satellites d'observation terrestre
Satellite nord-coréen: le Japon s'apprête à intercepter le lanceur
Le Japon lance un satellite-espion (JAXA)
Tir du lanceur H-IIB avec le premier cargo inhabité japonais HTV-1 vers l'ISS
Tags:
lanceur, base spatiale de Tanegashima, Telstar 12 Vantage, fusée H-IIA, Agence spatiale du Japon (JAXA), Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook