Sci-tech
URL courte
31325
S'abonner

Les physiciens américains ont créé un détecteur pour vérifier l’hypothèse que l’Univers pourrait être seulement un énorme hologramme à l’intérieur duquel nous vivons, mais ils n’ont pas réussi à la confirmer, annonce l’article publié dans la librairie électronique de l’Université Cornell.

Aujourd'hui, les scientifiques discutent pour savoir si l'Univers est un véritable objet en trois dimensions ou juste un hologramme plat. Cette possibilité avait été faite pour la première fois par un physicien néerlandais en 1993, dans le principe de l'hologramme expliquant la structure de l'Univers et des trous noirs.

Ce principe affirme que l'Univers, ainsi que les trous noirs peuvent être représentés comme un énorme hologramme en deux dimensions, dont sa surface porte les informations sur l'espace-temps.

Le physicien Craig Hogan de l'Institut californien de technologie à Pasadena avec ses collègues du laboratoire Fermi de Chicago ont trouvé un moyen de vérifier cette hypothèse. Leur idée était d'essayer de trouver des signes particuliers qui auraient pu être fixés avec un détecteur.

Une fois les expériences réalisées, M.Hogan a déclaré que les chercheurs n'avaient pas réussi à trouver des signes prouvant cette nouvelle physique et indiquant que l'Univers n'était qu'un hologramme.

"Mais pour moi, le plus grand résultat est que, désormais, nous avons une méthode d'étude de tissu espace-temps à ce niveau-là", a conclu le physicien.

Lire aussi:

Un artiste préhistorique avait lancé un défi aux traditions
La NASA dévoile les "terres perdues" de Pluton
Voyage vers Mars: la NASA commande des moteurs
Des forêts tropicales découvertes en Arctique
Tags:
chercheurs, astronomie, physique, États-Unis, Univers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook