Sci-tech
URL courte
8640
S'abonner

La première phase de nouveau collisionneur lancée à Novossibirsk peut réaliser une percée dans le domaine de la physique nucléaire.

L'Institut de physique nucléaire de Novossibirsk (Sibérie) a lancé vendredi le système d'accélérateurs de particules VEPP-5, qui fera partie du plus puissant collisionneur électron-positron en Russie SuperC-TAU.

La nouvelle installation a émis ses premiers faisceaux d'électrons, qui ont été dispersés et se sont dirigés vers un collisionneur à la vitesse de la lumière. Là, ils entreront en collision avec des positrons. Le moment de cette collision fournira aux scientifiques beaucoup de nouvelle information.

La Super charm-tau fabric (SuperC-TAU) de Novossibirsk sera un énorme collisionneur où des électrons et des positrons entreront en collision à l'énergie de 1 à 2,5 gigaélectron-volts.

L'Institut de physique nucléaire de Novossibirsk comprend actuellement deux collisionneurs – VEPP-4M et VEPP-2000 — qui figurent déjà sur la liste des sites uniques de l'Académie des sciences de Russie sur décision de l'Agence fédérale russe des organisations scientifiques (FANO). La quantité d'information et la cadence des recherches devront augmenter avec la création du collisionneur Super C-TAU. L'institut peut devenir un lieu de "pèlerinage scientifique".

"Il est important que ce matériel soit accessible aux chercheurs de toutes les organisations. A cette fin, on va créer un conseil d'experts qui analyseront les demandes de l'utilisation de ce matériel", a communiqué Mikhaïl Kostioukov, directeur de l'agence FANO.

L'Institut de physique nucléaire commencera à accepter des demandes d'accès à son nouveau collisionneur à partir de 2016. L'institut est en train de construire la deuxième phase de l'installation.

Lire aussi:

Grand collisionneur de hadrons: un nouveau record
La remise en marche du Grand collisionneur de hadrons reportée
Le Grand collisionneur de hadrons bientôt relancé pour étudier la "particule de Dieu"
Les collisionneurs de l'Institut de physique nucléaire de Novossibirsk
Tags:
collisionneur, collision, physique, Institut de physique nucléaire de Novossibirsk, Novossibirsk, Sibérie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook