Ecoutez Radio Sputnik
    Apollo 11. Image d'illustration

    L'exploration spatiale avance à pas de géant

    © AFP 2019 HO / NASA
    Sci-tech
    URL courte
    2510
    S'abonner

    Retour sur les dix plus grands événements spatiaux de l'année

    On se souviendra de l'année 2015 pour les succès de la mission New Horizons, la cohérence de la politique spatiale du Japon, les avancées de l'Inde et de la Chine — alors que les échecs de l'exploration spatiale russe n'étonnent plus personne. Alors que 2015 prend fin, voici une rétrospéctive des dix événements les plus marquants de l'année dans le cosmos.

    1. États-Unis — la mission New Horizons

    La sonde interplanétaire New Horizons a atteint Pluton le 14 juillet 2015 après un voyage de neuf ans. Cette mission d'observation a changé la représentation que l'homme avait de la lointaine planète naine et de ses satellites à la périphérie de la ceinture de Kuiper. Les scientifiques ont notamment découvert une plaine glacée en forme de cœur à la géologie inhabituelle sur Pluton. Ils ont également observé une queue de plasma et ont estimé la taille de l'atmosphère géante de Pluton.

    Qu'a-t-on appris sur la périphérie du système solaire grâce à la sonde New Horizons?

    La sonde se trouve actuellement à une distance de plus de cinq milliards de kilomètres de la Terre. En 2019 elle devrait atteindre le planétoïde 2014 MU69, situé à une distance de 1,6 milliards de kilomètres de Pluton dans la ceinture de Kuiper. La mission New Horizons prendra fin mi-2020, après avoir exploré la périphérie la plus proche de notre système solaire. L'humanité ne verra alors plus Pluton pendant longtemps: aucune agence spatiale ne prévoit en effet d'envoyer une sonde au-delà de l'orbite de Jupiter.

    2. Japon — un premier lancement commercial de fusée

    Le Japon a effectué son premier lancement de satellite commercial. La fusée-porteuse de classe moyenne H-IIA a été lancée depuis le cosmodrome de Tanegashima le 24 novembre 2015 et a mis en orbite le satellite Telstar 12 VANTAGE pour l'opérateur canadien TELESAT. Il est capable de transmettre le signal de plus de 200 chaînes de télévision. En orbite géostationnaire au-dessus de l'océan Atlantique, il assure la radiodiffusion en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud.

    Le lancement du porteur H-IIA est un cas particulier parce que des changements significatifs ont été apportés à la conception de son moteur, qui ont permis d'accomplir le détachement du dispositif à une altitude de 34 000 kilomètres — et non à 300 kilomètres comme lors des lancements précédents —, ce qui a permis d'économiser les ressources du satellite. Le Japon rejoint ainsi les États-Unis, la Russie, l'Union européenne, la Chine et l'Inde dans le secteur des lancements commerciaux. D'ici 2020, le pays prévoit d'occuper 10% du marché international des lancements commerciaux.

    3. Russie — crash du vaisseau Progress M-27M

    Le lancement du vaisseau spatial Progress M-27M a été effectué le 28 avril à l'aide d'une fusée Soyouz-2.1a. A la 527ème seconde après le décollage, un détachement involontaire de la fusée et du cargo s'est produit, après quoi le vaisseau est resté en orbite avec une apogée à 40 km, et son troisième étage s'est placé sur une orbite avec une apogée de 20 km en dessous de la trajectoire de la mise en orbite calculée. Le vaisseau spatial est parti en flammes le 8 mai à 05h04, heure de Moscou, au-dessus de l'océan Pacifique.

    La Russie perd son cargo spatial

    La Commission d'État créée pour enquêter sur le lancement de la fusée-porteuse accidentée Soyouz-2.1a et le vaisseau de transport et cargo Progress M-27M, qui a eu lieu le 28 avril 2015, a conclu que le détachement involontaire du troisième étage du vaisseau était lié à des particularités de conception des dispositifs lors de leur exploitation conjointe, et notamment aux caractéristiques de leurs connecteurs.

    "Cette caractéristique n'a pas été pleinement prise en compte lors des travaux de développement sur la création d'un complexe de fusée spatiale", indiquent les représentants du département. Dans le même temps, la Commission n'a pas détecté de restrictions à l'utilisation future de Soyouz-2.1a avec d'autres engins spatiaux. Désormais, les vaisseaux Soyouz seront mis en orbite par la fusée Soyouz-FG.

    En outre, le 16 mai 2015, un accident est survenu lors de la mise en orbite du satellite mexicain MEXSAT-1 à l'aide de la fusée porteuse Proton-M, d'une valeur de 400 millions de dollars. Au cours de l'enquête sur les causes de l'incident, on a découvert une défaillance du moteur de direction du troisième étage. Le premier chef adjoint de l'Agence spatiale fédérale russe Alexandre Ivanov a déclaré que les causes de l'accident n'étaient pas liées à la production, mais à la conception.

    4. Japon: la sonde Akatsuki mise en orbite autour de Vénus avec succès

    La sonde Akatsuki a été mise en orbite autour de Vénus le 7 décembre 2015, avec un péricentre à 400 kilomètres et un apocentre à 440.000 kilomètres. La station fait le tour complet de la planète en 14 jours et 14 heures. Le matériel scientifique installé sur l'appareil contient une caméra à ultraviolets, une caméra infrarouge de grande longueur d'ondes, et des caméras d'ondes micrométriques.

    L'objectif principal d'Akatsuki est d'étudier l'atmosphère de Vénus. Les manœuvres effectuées en 2010 n'avaient pas permis à la sonde d'entrer sur la bonne orbite. La station avait été lancée le 21 mai 2010 à partir du Centre spatial de Tanegashima avec l'aide de la fusée H-IIA. Le coût de la mission Akatsuki est estimé à 210 millions de dollars.

    5. États-Unis: premier atterrissage vertical de l'étage inférieur de la fusée Falcon 9

    La fusée-porteuse Falcon 9 de la société SpaceX a été lancée depuis le cosmodrome de Cap Canaveral avec 11 satellites de télécommunication Orbcomm. Les satellites ont été mis en orbite avec succès et le premier étage de la fusée Falcon 9 a accompli le premier atterrissage vertical au monde — jusqu'ici les fusées se détruisaient à chaque lancement. Le coût d'un lancement du Falcon 9 est de 60 millions de dollars, dont 200 000 dollars pour le carburant. La réutilisation des composants de cette fusée permettra de réduire considérablement le prix de lancement.

    6. États-Unis: explosion de la fusée Falcon 9

    La fusée de classe moyenne américaine Falcon 9 avec le cargo Dragon de l'entreprise SpaceX, lancée le 28 juin vers la Station spatiale internationale (ISS), a explosé à la troisième minute après son décollage. Le vaisseau devait livrer à la station environ deux tonnes de marchandises, en particulier de la nourriture, des équipement et des matériaux pour des expériences scientifiques.

    "Il s'agit très probablement d'une rupture d'un appui retenant le réservoir d'hélium à l'intérieur du réservoir. En conséquence, le ballon d'hélium a filé vers le haut de la cuve à grande vitesse", a déclaré le chef de SpaceX Elon Musk. Selon lui, la société va changer de fournisseur d'appuis et vérifiera la résistance de chacun d'entre eux avant l'installation. Actuellement, la société SpaceX a repris les lancements de Falcon 9 modernisés.

    7. États-Unis: premier atterrissage vertical de la fusée New Shepard

    La capsule New Shepard et la fusée homonyme ont décollé verticalement le 23 novembre 2015 à partir d'un polygone au Texas, avant d'atteindre une altitude de 100,5 kilomètres. Le porteur a atterri à 1,4 km du point de décollage, et la capsule est descendue sur Terre à l'aide d'un parachute. Le fondateur d'Amazon.com et de Blue Origin, l'entrepreneur américain Jeff Bezos a confirmé la réussite des tests de systèmes pour les vols suborbitaux.

    Le système réutilisable New Shepard de la société Blue Origin est conçu pour le transport de six personnes à une altitude de plus d'une centaine de kilomètres. Il s'agit du deuxième test de New Shepard dans l'histoire de la compagnie. Les premiers essais de la fusée et de la capsule ont eu lieu en avril 2015. Hormis Blue Origin, plusieurs compagnies privées cherchent à créer des dispositifs pour les vols suborbitaux (en particulier la société Virgin Galactic et Xcor qui, contrairement à l'entreprise de Bezos, développent des avions-fusée suborbitaux).

    8. États-Unis: annulation du lancement de la mission InSight vers Mars

    La NASA a annulé le lancement de la mission InSight vers Mars (exploration intérieure via des études de la sismologie, de la géodésie et des transports de chaleur), prévu pour mars 2016. La raison de l'annulation de la mission est liée à la destruction de l'intégrité de l'enveloppe de vide autour des capteurs de l'un des deux instruments clés: le sismomètre SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure) développé par le Centre National d'Études Spatiales français. L'agence ne veut pas risquer de gâcher cet équipement très coûteux.

    La période de lancement de la mission InSight avait été délimitée entre le 4 et le 30 mars 2016. La prochaine période favorable pour le lancement des dispositifs vers Mars tombe au mois de mai 2018. La NASA n'a pas encore annoncé de plan visant à reporter la mission à 2018, ni indiqué si elle l'annulait finalement. La décision sera prise ces prochains mois.

    Actuellement, la station InSight se trouve sur le site de lancement de Vandenberg en Californie, où elle a été transportée le 16 décembre pour attendre son lancement vers Mars le 30 mars 2016. La station InSight a été développée par la société Lockheed Martin pour étudier la géologie de la Planète rouge, en particulier la structure de sa croûte, de son manteau et de son noyau. Il s'agit de la première mission spécialisée vers Mars. Le programme est estimé à 675 millions de dollars.

    9. Inde: lancement du premier satellite astronomique du pays

    L'observatoire AstroSat a été lancé le 28 septembre depuis le port spatial de l'île Sriharikota dans le Golfe du Bengale. Le coût de ce satellite, sur lequel l'Inde a travaillé pendant les 20 dernières années, est de 45 millions de dollars — ce qui est beaucoup moins cher que ses homologues américains et européens. Avec l'aide de l'AstroSat, les astrophysiciens indiens veulent étudier les binaires X dans le spectre des rayons X, optique et ultraviolet. Le télescope spatial a déjà commencé à transférer les premières données.

    10. Chine: lancement d'un satellite pour étudier la matière noire

    Le satellite DAMPE (Dark Matter Particules Explorer) a été lancé le 17 décembre par la fusée-porteuse Long March 2D, qui a décollé du cosmodrome de Jiuquan dans la province du Gansu en Chine. Les scientifiques chinois veulent prouver avec cet appareil l'existence des particules de matière noire dans la nature terrestre. L'unité est située à une altitude d'environ 500 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre, et surveille la direction et les charges électriques des particules dans l'espace circumplanétaire. L'équipe, composée d'une centaine de scientifiques, présentera les premières conclusions de la mission au cours du premier semestre 2016.

    Lire aussi:

    La fusée américaine Falcon 9 explose peu après le décollage
    Falcon 9 met en orbite 11 satellites et revient sur Terre
    Les plus belles photos de l’espace en compétition
    Tags:
    espace
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik