Ecoutez Radio Sputnik
    Un pavillon pirate

    En Écosse, des employés municipaux tombent sur… un pirate

    © Photo. Capture d'écran. Youtube.
    Sci-tech
    URL courte
    0 200

    Au cours des travaux de sondage sous le préau d’une école primaire, des employés municipaux de la ville d'Edimbourg (Royaume-Uni) ont découvert une tombe anonyme où gisait un squelette. Il aurait appartenu à un pirate exécuté.

    Les ossements retrouvés, estiment les archéologues, datent du XVIe siècle et pourraient appartenir à un homme exécuté pour piraterie.

    Le squelette en question, rapporte le journal britannique Telegraph, a été retrouvé par des employés municipaux d'Edimbourg lors des travaux de sondage en vue d'une extension à venir de l'école primaire Victoria, située dans la ville portuaire de Newhaven.

    D'après une datation au carbone 14 réalisée par le groupe AOC Archeology, les ossements retrouvés remontent au XVIe ou XVIIe siècle. Les archéologues sont également parvenus, avec l'aide de l'expert médico-légal Hayley Fisher, à reconstituer le visage du défunt, mort selon toute vraisemblance à l'âge de 50 ans.

    L'école primaire Victoria, la plus vieille dans la contrée, se situe près de la baie de Newhaven où se trouvait jadis un gibet.

    Quant à la cause du décès, les scientifiques estiment que l'homme, dont l'identité est très difficile, voire impossible, à déterminer, pourrait avoir été exécuté pour piraterie.

    Sans doute l'homme a-t-il été tué avant d'être exposé publiquement dans le but d'intimider ces compagnons, étant donné l'état de conservation de ses ossements, leur inhumation dans une tombe anonyme et la proximité du gibet.

    "Certes, le passé lointain d'Edimbourg est fascinant. Et que de trouvailles extraordinaires ont été mises au jour dans les sites les plus insolites au premier abord!", a déclaré dans la foulée le conseiller municipal délégué à la culture et au patrimoine, Richard Lewis.

    Et d'ajouter: "Grâce à la datation au carbone 14, les archéologues en viennent à estimer que le squelette retrouvé aurait appartenu à la victime d'un meurtre et, ce qui n'est pas exclu, à un pirate".

    "Que nous soyons désormais capables de faire de telles découvertes et d'approfondir donc nos connaissances sur l'histoire de notre contrée, je trouve cela extraordinaire", a-t-il souligné.

    Lire aussi:

    La NASA a découvert des "jardins suspendus" sur Pluton
    Un océan souterrain découvert en Chine
    Des paléontologues ont découvert le plus vieux poisson "terrestre"
    Tags:
    fouilles, découverte, science, archéologie, piraterie, Edimbourg, Ecosse, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik