Ecoutez Radio Sputnik
    Une pluie d'étoiles filantes

    Une pluie d'étoiles filantes visible la nuit prochaine

    © Flickr/ Joshua Tree National Park
    Sci-tech
    URL courte
    13420

    Les habitants de la Terre pourront observer la première pluie d'étoiles filantes de 2016 dans la nuit de lundi à mardi. Un phénomène frappant sera visible jusqu'à l'aube partout dans le monde.

    Il ne faut pas avoir un équipement spécial pour observer cette pluie de météores appelée l'essaim de Quadrantides (la région du ciel dans laquelle elle se situe était autrefois appelée "constellation Quadrans Muralis", d'où son nom). 

    Selon les astronomes, environ 200 météores par heure seront visibles à l'œil nu dans les circonstances favorables. Avec les Géminides et les Perséides, l'essaim des Quadrantide l'une des pluies d'étoiles filantes annuelles les plus intenses du calendrier des phénomènes astronomiques.

    Pour jouir de la vue splendide, il vaut mieux partir à la campagne, car l'éclairage électrique artificiel empêche d'observer ce phénomène merveilleux. Les Quadrantides ont la particularité de laisser derrière elles de longues traînes lumineuses qui persistent plusieurs secondes après leur disparition.

    Les Quadrantides ont été observées pour la première fois en 1825. Elles sont libérées par la comète 2003 EH1 découverte il y a 13 ans seulement.

    La pluie d'étoile filantes n'est pas le seul phénomène spatial frappant qui sera visible en janvier, il y en a d'autres. 

    Par exemple, le 9 janvier au matin on pourra voir Saturne et Vénus dans le même oculaire. Il semblera que les deux planètes fusionnent. Les scientifiques ont baptisé cette conjonction "un baiser" des deux planètes. 

    Le 17 janvier la comète Catalina survolera la Terre à une faible distance, ce qui veut dire qu'elle sera visible par l'intermédiaire de simples jumelles.

    La pluie d'étoiles filantes, également appelées météores, se produit lorsque la Terre traverse l'orbite d'une comète ou d'un astéroïde ayant laissé un nuage de poussière sur son passage. Ce nuage est appelé un essaim météoritique.

    Cette incandescence se produit entre 85 et 120 km d'altitude avec une vitesse comprise entre 40.000 et 290.000 km/h.

    Lire aussi:

    L'exploration spatiale avance à pas de géant
    Les scientifiques fascinés par une Pluton multicolore
    Envoyer une carte de Noël sur Mars, c'est combien?
    Tags:
    ciel, phénomène naturel, étoiles, planète, étoiles filantes, phénomènes atmosphériques, espace
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik