Ecoutez Radio Sputnik
    Pluton

    Pluton habitable dans cinq milliards d'années

    © Photo. NASA Solar System Explora
    Sci-tech
    URL courte
    17136

    Selon un chercheur de l'Université d'Exeter, la vie peut renaître dans le Système solaire après sa disparition sur la Terre.

    Pluton et plusieurs satellites de Jupiter et de Saturne peuvent devenir des planètes-océans habitables dans cinq milliards d'années, affirme Frederic Pont, scientifique de l'université d'Exeter (le chef-lieu du comté de Devon au Sud du Royaume-Uni)

    La réalisation de ce scénario sera possible quand le Soleil se gonflera et se transformera en géante rouge, lit-on dans un article de Frederic Pont, scientifique de l'université d'Exeter, publié sur le site Exoclimes.com.

    Le Soleil épuisera ses réserves d'hydrogène et commencera à brûler de l'hélium dans environ 4,5 ou 5 milliards d'années. Cela provoquera le réchauffement de ses couches profondes à une température très élevée et l'élargissement de ses couches extérieures qui engloutiront Mercure et Vénus et transformeront la Terre en sphère inanimée.

    Le professeur Pont a décidé d'analyser l'influence que la transformation du Soleil pourrait exercer sur les satellites du Jupiter, Europe et Ganymède, les satellites du Saturne, Encelade et Titan, et la planète naine Pluton. Ils représentent tous des sphères contenant de la glace, de l'azote de l'ammoniac et des hydrocarbures. Dans les couches profondes de certains d'entre eux il y a des océans sous-glaciaires chauds.

    Selon M.Pont, personne ne s'est demandé jusqu'ici si ces planètes pouvaient devenir habitables après l'élargissement du Soleil. Il a étudié plusieurs scenarios possibles du vieillissement du système solaire.

    D'après ses calculs, le centre de la zone habitable, une région de l'espace où les conditions sont favorables à l'apparition de la vie telle que nous la connaissons, se déplacerait vers l'orbite de Jupiter. Europe et Ganymède devraient fondre et se transformer en planètes-océans à la suite de ce phénomène. 

    Les deux lunes existeraient sous cette forme pendant plusieurs dizaines de millions d'années, alors que la température du Soleil augmenterait et le centre de la zone habitable se déplacerait vers Saturne. Au moment où le noyau du Soleil deviendrait brûlant, l'hélium "s'enflammerait" et le Soleil deviendrait beaucoup plus éclatant.

    Au cours de cette explosion d'une durée de quelques millions d'années le centre de zone de vie se déplacerait vers Titan et Encelade et se retrouverait près de Pluton. Au cours de cette période, la température à la surface de Pluton serait semblable à celle de la Terre d'aujourd'hui, ce qui ferait fondre la glace d'azote et d'eau et transformerait la planète en monde océanique.

    Etant donné que Pluton n'a pas de champ magnétique, son atmosphère, qui se formerait suite à la fonte des glaces d'hydrocarbures et d'azote, serait déformée par un vent solaire puissant du Soleil mourant. Elle ressemblerait à une comète géante.

    Cependant, Pluton se congèlerait assez vite après cette explosion pour devenir une boule de glace couverte de fissures, tout comme Europe et Ganymède. 

    Selon M.Pont, il est peu probable que la vie apparaisse dans les océans d'Encelade, d'Europe et de Pluton dans un court délai. Néanmoins, cela prouve que la vie peut renaître dans le Système solaire après sa disparition sur la Terre, conclut le scientifique.

    Lire aussi:

    La Terre vue de l'espace par le cosmonaute russe Oleg Artemiev
    La sonde spatiale Dawn transmet de nouvelles images de l’espace
    Lever de soleil au-dessus du Pacifique depuis l'espace
    Tags:
    étude, science, espace, Université d'Exeter, Frederic Pont, Jupiter, Saturne, Soleil, Ganymède (lune de Jupiter), Europa (lune de Jupiter), Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik