Ecoutez Radio Sputnik
    Singe. Image d'illustration

    L’autisme bientôt vaincu grâce aux singes?

    © Flickr/
    Sci-tech
    URL courte
    482

    Un groupe de biologistes chinois a réussi à créer une race de singes possédant les mêmes mutations génétiques que les gens atteints d’autisme, ce qui devrait permettre à la longue d’élaborer des médicaments efficaces contre cette maladie héréditaire.

    "L'autisme est une maladie difficile à étudier en laboratoire, d'autant plus que nous manquons de cobayes pour venir à bout de nos recherches. Du reste, nous ne saurions pas dire exactement à quoi ressemble une souris ou un rat atteints d'autisme. C'est pour cela qu'il s'avère parfois trop difficile de repérer des signes de comportement asocial chez les animaux, notamment chez les rongeurs", a expliqué le chercheur de l'Université du Mississippi, Eric Vallender.

    Cependant, un groupe de chercheurs chinois, sous la houlette de Zhen Liu (Université de Shanghai), est parvenu à résoudre ce problème de taille. Ainsi, les biologistes ont créé une nouvelle race de singes (Macaca fascicularis) dont le génome possède entre autres des fragments supplémentaires du gène MECP2, responsable du développement de la maladie au cours de la période prénatale, rapporte la revue Nature.

    Incorporés grâce à l'ADN d'un rétrovirus, les gènes en question sont identiques à ceux des patients atteints d'autisme, soulignent les scientifiques.

    Les recherches, ajoutent-ils, ont déjà porté leurs premiers fruits. Aussi, tous les singes génétiquement modifiés montrent les signes d'un comportement autistique. Ils communiquent moins avec leurs congénères, feignent de ne pas les apercevoir et manifestent les déviances comportementales propres aux gens atteints de ce syndrome.

    À titre d'exemple, ces singes se mettent sans raison apparente à tourner en rond sans s'apercevoir de leurs congénères. Au cas où ces derniers leur barreraient le chemin, ils sautent par-dessus eux sans autre forme de procès. Détail important: une telle conduite est plus typique des mâles que des femelles, ce qui coïncide dans l'ensemble avec la répartition de la maladie dans la société moderne.

    Cellules cancéreuses
    © East News. Science Photo Library
    Après avoir diagnostiqué l'autisme chez un singe, les scientifiques se sont assuré que la mutation génétique se transmettait de génération en génération. Selon leurs recherches, le gène MECP2 est donc responsable de la transmission autosomique dominante, ce qui signifie que tout animal atteint a un risque de ½ de transmettre sa maladie à chaque conception.

    Dans le cadre de recherches à venir, les biologistes envisagent d'étudier le mécanisme de déclenchement de l'autisme et de mettre au point les premiers médicaments susceptibles d'y remédier.

    Lire aussi:

    Un "lavage de cerveau" contre la maladie d’Alzheimer?
    Je choisis la vie: les rêves des enfants qui ont vaincu la maladie
    Une Chinoise meurt d'une maladie non identifiée dans un train en provenance d'Extrême-Orient
    Tags:
    maladies, autisme, singes, science, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik