Sci-tech
URL courte
Colonisation de Mars (11)
7421
S'abonner

Le fondateur de l’entreprise américaine SpaceX Elon Musk a dévoilé ses plans d’envoyer une mission sur Mars en 2025 sur un vaisseau spatial de nouvelle génération.

Dans son discours lors du festival StartmeupHK, à Hongkong, les paroles du milliardaire et fondateur de SpaceX se sont considérablement écartées des plans de la NASA qui projette l'expédition sur Mars pour les années 2030.

Elon Musk est d'avis qu'il est vital de créer une ville autonome sur Mars afin de protéger l'humanité de l'extinction, et ce, peu importe qui sera le premier à atterrir sur la planète rouge, rapporte la chaîne américain NBC.

"Une fois qu'une telle ville aura été établie, on disposera d'une fonction de force solide pour l'amélioration des techniques spatiales qui nous permettront d'établir des colonies ailleurs dans le système solaire, et finalement d'aller au-delà de notre système solaire", insiste le fondateur de SpaceX.

La nouvelle génération de vaisseaux spatiaux sera présentée lors de la Conférence internationale d'astronautique à Guadalajara, en septembre.

"Ce serait une aventure incroyable", indique-t-il. "Ce serait excitant et inspirant, et il faut qu'il y ait des choses qui excitent et inspirent les gens".

Précédemment, la NASA a indiqué sa volonté de débuter la sélection des candidatures pour les missions spatiales futures à partir du 14 décembre jusqu'à la mi-février.

"Cette nouvelle vague d'explorateurs spatiaux américains va inspirer la génération Mars à aller encore plus loin et va nous aider à réaliser l'objectif de fouler pour la première fois la planète rouge", a déclaré le directeur de la NASA Charles Bolden.

Dossier:
Colonisation de Mars (11)

Lire aussi:

Pluton habitable dans cinq milliards d'années
L'exploration spatiale avance à pas de géant
Etats-Unis: hommage aux astronautes tués, objectif Mars réaffirmé
Un garde-pêche de 70 ans roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
Tags:
mission martienne, NASA, SpaceX, Elon Musk, Mars
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook