Sci-tech
URL courte
9126
S'abonner

Les scientifiques américains ont récemment décrit le syndrome de substitution de chat. Il s’agit d’une maladie psychique: un homme a l’impression que son chat a été soumis à une substitution destinée à le surveiller.

Les résultats d'une étude ont été rendus publics dans la revue Neurocase. Le cas est représenté par un homme âgé de 71 ans qui avait joué au hockey dans le passé, et avait reçu de nombreuses blessures. Actuellement, il a également des problèmes avec l'alcool.

Dès que cet homme a cessé de prendre les comprimés prescrits spécialement pour lui, il a plongé dans la paranoïa. Il s'est mis à penser qu'il était soumis à une surveillance permanente, et que des agents avaient même échangé son chat pour que l'animal puisse participer à cette opération imaginaire.

Les chercheurs estiment qu'il s'agit d'un certain type de délire d'un "double négatif". Cette maladie est caractérisée par le fait que le patient est persuadé que l'un de ses proches ait été soumis à une substitution. Parfois, l'homme pense qu'il a été échangé par un double, et que cela pourrait être une explication de sa mauvaise conduite.

Cependant, les médecins ne connaissent pas beaucoup de cas où le malade se plaignait de substitution de son animal domestique. Il y a déjà eu plusieurs évènements liés à la substitution imaginaire de chats, de chiens et d'oiseaux. Mais le cas actuel a été analysé avec les méthodes les plus développés ce qui a permis aux scientifiques de comprendre les liens entre le délire et les problèmes dans le cerveau du malade.

Lire aussi:

Ces abeilles européennes capables de tuer leurs sœurs américaines
Découverte: comment les serpents ont perdu leurs pattes
Les exigences des chats concernant leur alimentation expliquées
L’agressivité des chats est liée à leur couleur
Tags:
chats, animaux, médecine, chercheurs, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook