Ecoutez Radio Sputnik
    Un ordinateur appelé Watson

    Trump, Clinton, Bush, Cruz? Un superordinateur à la présidence!

    © Flickr/ Atomic Taco
    Sci-tech
    URL courte
    12910

    Il semble qu'un nouveau nom puisse apparaître dans la course à la présidence américaine – Watson, le superordinateur d’IBM.

    A chaque débat de la présidentielle qui passe, les discours et les jeux de mains des candidats commencent à ressemble à quelque chose de répétitif, voire même de robotique. Tandis que l'opinion démocrate se divise en deux et que les républicains n'ont pas de leader définit, ça pourrait être le moment idéal pour que Watson, un programme informatique d'intelligence artificielle, conçu par IBM, entre dans la course à la présidence, raconte le site d'actualités américain Quartz.

    En ce moment, il y a des rumeurs sur Internet selon lesquelles le système cognitif informatique d'IBM, qui est connu pour avoir gagné en 2011 le jeu télévisé "Jeopardy!", pourrait rentrer dans la course à la présidence de 2016 aux Etats-Unis.

    Après avoir gagné le jeu télévisé, le superordinateur, doté d'un système d'intelligence artificielle questions-réponses, a continué à se développer. En particulier, IBM lui a appris la médecine, de ce fait, les infirmières du Centre pour le traitement du cancer de Sloan-Kettering (à New York), suivent ses instructions dans 90% des cas.

    Watson pourrait être un candidat idéal. Contrairement aux candidats humains, il n'a aucune émotion et prend les décisions uniquement en fonction de sa capacité d'analyser chaque fait qu'il peut connaître et opter pour le choix le plus logique en quelques minutes.

    "Nous sommes convaincus que les capacités uniques de Watson d'évaluer l'information et de prendre des décisions claires et transparentes en font un candidat idéal pour le poste de président", rapporte le site watson2016.com, crée par un groupe tiers, appelé Watson Fondation 2016.

    Selon ce site, l'intelligence artificielle prône un programme de santé public, l'enseignement universitaire gratuit et la légalisation des drogues douces. En outre, le programme électoral de Watson préconise une transition rapide vers les énergies vertes.

    Le représentant officiel d'IBM a refusé de confirmer la participation de Watson à la présidentielle de 2016, mais il n'a rien dit à propos d'une telle possibilité à l'avenir.

    "IBM Watson ne participe pas à la course présidentielle. Actuellement, Watson est occupé par d'autres choses importantes: il aide les médecins à améliorer le système de santé, et les professeurs — le système éducatif", a souligné le porte-parole.

    Voilà une vidéo d'IBM, qui présente les capacités de ce superordinateur.

    Lire aussi:

    Dangers de l’intelligence artificielle: un milliardaire octroie 6 M USD
    Espionnage: la Chine veut renoncer aux serveurs d'IBM
    Un superordinateur chinois accusé de menacer la sécurité des Etats-Unis
    Google, la NASA et l’USRA achèteront le plus puissant ordinateur quantique
    Tags:
    élections, président, superordinateur, IBM, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik