Ecoutez Radio Sputnik
    Un scientifique

    Les scientifiques identifient les restes d’un monstre découvert en Arctique

    © Sputnik .
    Sci-tech
    URL courte
    4283
    S'abonner

    Un groupe international d'archéologues chinois et américains a identifié les restes d'un être préhistorique, découvert dans les années 70 dans l'Archipel arctique canadien.

    Le rapport, rédigé par les archéologues de l'Académie des sciences de Pékin et de l'Université de Colorado de Boulder (Etats-Unis), a été publié dans le magazine scientifique britannique Nature.

    Dans ce rapport, les scientifiques se penchent sur l'analyse d’un fossile découvert dans les années 1970 sur l'île d'Ellesmere, l'île la plus au nord de l'Archipel arctique canadien.

    A l'époque, un groupe de scientifiques, dirigé par Howard Hutchinson, a découvert une phalange d'orteil fossilisée d'une taille gigantesque. Les scientifiques ont alors supposé que ces restes appartenaient à un oiseau coureur.

    50 ans plus tard les chercheurs ont réussi à identifier ces restes. Selon les scientifiques, cette phalange est appartient bien à un oiseau coureur de la famille des Gastornis.

    Ces créatures vivaient sur Terre il y a 53 millions d'années. La hauteur de l'oiseau atteignait 1,75 mètre et son poids était de 100 kilogrammes. La taille de tête de ces oiseaux est comparable à celle d'un cheval.

    Les oiseaux avaient un grand bec qui leur permettait de broyer des os. C’est la raison pour laquelle les archéologues ont supposé que les Gastornis étaient des prédateurs ou des charognards. Par ailleurs, la structure du corps des oiseaux indique qu'ils consommaient des aliments d'origine végétale. Ils s’attaquaient aux racines à l’aide de leurs grands becs.

    Plusieurs scientifiques estiment que les Gastornis ont disparus parce qu'ils faisaient leurs nids à-même le sol, ce qui permettait aux prédateurs de voler leurs œufs.

    Les chercheurs n'excluent pas que ces créatures soient nées sur le territoire de l’actuel Arctique et aient ensuite gagné l’Europe et l’Afrique. Il est à noter que les tortues géantes et les alligators proviennent de la même région.

    Lire aussi:

    La pollution de l’air cause 5,5 M de décès par an dans le monde
    Les pruneaux, l’arme secrète de la conquête de Mars?
    Ondes gravitationnelles: un gâteau grille la priorité aux chercheurs
    Tags:
    fossiles, préhistoire, étude, découverte, rapport, chercheurs, science, Howard Hutchinson, Canada, Arctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik