Ecoutez Radio Sputnik
    Un squelette fossilisé

    Origine de l’homme: le chaînon manquant enfin identifié?

    © AP Photo / Robert Clark/National Geographic, Lee Berger/University of the Witwatersrand via AP
    Sci-tech
    URL courte
    11186
    S'abonner

    Un groupe d’archéologues de l’Université du Witwatersrand (Johannesburg, Afrique du Sud) a découvert des os fossilisés qui pourraient appartenir à un ancêtre inconnu de l’homme.

    La trouvaille, une dent et une phalange de doigt fossilisés, a été faite dans les grottes de Sterkfontein, un site préhistorique et paléoanthropologique situé dans la province du Gauteng, au nord-ouest de Johannesburg. Les os, dont l'âge est estimé à plus de deux millions d'annés, pourraient appartenir à un ancêtre inconnu de l'Homo sapiens, qui occupait à l'époque ce territoire, ont expliqué les chercheurs dans un article publié sur le site de l'Université.

    "À présent, la trouvaille soulève plus de questions qu'elle n'offre de réponses (…). Les os retrouvés possèdent des particularités qui méritent d'être étudiées de plus près. D'ailleurs, nous avons déjà pu constater le curieux mélange de traits modernes et archaïques qu'ils arborent", a fait remarquer avec enthousiasme le chef de l'équipe, Dominic Stratford.

    Selon lui, la phalange retrouvée est plus grande que celle des autres hominidés qui peuplaient l'Afrique à la même époque. Non sans rappeler celle des Homos habilis (Homme habile, ndlr), la phalange est un peu plus arquée, ajoute le scientifique. Quant à la dent, elle ressemble à celle de l'Homo naledi (Homme étoile, ndlr), tout en étant plus grande.

    Les archéologues estiment que les os n'appartiennent pas à un Australopithèque, mais à un représentant d'un nouveau genre d'hominidés encore inconnu à la science.

    Dans ce cas de figure, l'arbre généalogique de l'espèce humaine serait complétée par un nouveau chaînon manquant. Quoi qu'il en soit, les recherches ne font que commencer, soulignent les scientifiques.

    Les grottes de Sterkfontein sont inscrites sur la liste du Patrimoine mondial par l'Unesco sous le nom de Berceau de l'Humanité.

    Lire aussi:

    Comment l’activité humaine a bouleversé l’évolution des animaux?
    Pour comprendre l’évolution… regardez dans la bouche des éléphants!
    "Homo naledi", chaînon perdu de l’évolution?
    Tags:
    hominidés, évolution, découverte, science, archéologie, histoire, Université du Witwatersrand, Johannesburg, Afrique du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik