Ecoutez Radio Sputnik
    Des légumes

    La ferme aux robots: le projet ambitieux d’un entrepreneur japonais

    © Flickr/ ~lzee~bleu~not~really~all~here~
    Sci-tech
    URL courte
    436

    L’entreprise japonaise Spread, qui a opté pour une agriculture 100% automatisée, compte triompher de la faim et de la malnutrition grâce à de nouvelles technologies de pointe, a confié à l’agence Sputnik le PDG de Spread, Shinji Inada.

    Une culture de A à Z contrôlée par les robots. La semence, la germination, le replantage, l'arrosage, la récolte ainsi que le conditionnement seront des actions où l'homme n'aura plus son mot à dire. Un bon moyen pour l'entreprise de proposer des produits moins chers grâce à un coût de production réduit de 30%.

    Spread est une entreprise qui connaît parfaitement ce secteur puisqu'elle a déjà des fermes semi-robotisées qui produisent 7,7 millions de laitues par an. Avec cette robotisation totale, le rendement devrait être de 30.000 laitues par jour pour un résultat annuel de 10,95 millions de salades, précise le site Toolitobio.

    Les salades poussent à l'intérieur dans un environnement contrôlé. Cette technique pourrait permettre de faire des économies d'eau et d'énergie. L'écologie se place également au centre de ce projet avec des énergies renouvelables pour l'éclairage et un recyclage de l'eau à hauteur de 98%.

    Hormis les aspects technologiques et économiques, la ferme robotisée est aussi appelée à lutter contre la malnutrition et la faim à l'échelle mondiale, a expliqué M. Inada.

    Et de souligner: "Le système automatisé de notre entreprise est en mesure de cultiver des légumes verts aux quatre coins du monde, quel que soit le climat de la région, ce qui permettrait à long terme d'assurer la stabilité du secteur agricole dans les pays concernés".

    Le PDG s'est empressé d'ajouter que la production de l'entreprise ne se résumait pas à la laitue, loin de là.

    "Nous sommes capables de cultiver beaucoup d'autre légumes, dont notamment la tomate, la fraise et le piment. Ces derniers temps, c'est la microsalade qui a la cote parmi les acheteurs", a-t-il conclu.

    En 2006, la société japonaise Spread ouvre sa première ferme en intérieur, spécialisée dans la culture de laitue. Le dispositif fournit environ 2.000 magasins sur l'archipel. C'est avec ce modèle en tête que l'entreprise décide désormais de mettre en place une autre ferme, encore plus performante que la précédente.

    Lire aussi:

    La Chine compte cultiver des légumes sur la Lune et Mars
    Légumes frais: no pasarán!
    Des légumes "spatiaux" présentés en Chine
    Tags:
    robot, technologies, agriculture, légumes, ferme, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik