Sci-tech
URL courte
20341
S'abonner

Un groupe de scientifiques de l'Université d'Etat de l'Altaï (Sud-ouest de la Sibérie) travaille sur une substance qui a un effet hépatoprotecteur, permettant notamment à la moelle de se régénérer.

Les chercheurs de l'Université d'Etat de l'Altaï (Sud-ouest de la Sibérie) affirment qu'ils ont créé une substance qui permet la fabrication de cellules souches par l'organisme, renouvèle les tissus et les rajeunit, a déclaré Ivan Smirnov, directeur de l'Institut de recherches biomédicales.

Le groupe de chercheurs de l'université travaillent depuis deux ans sur cette substance, qui devrait permettre de créer un remède contre la vieillesse.

"Nous développons des médicaments rajeunissants pour les malades cancéreux, des médicaments pour le foie et des médicaments spéciaux pour les femmes. Cette substance hépatoprotectrice rajeunissante est à la base de tous ces médicaments", a dit M.Smirnov.

Les scientifiques ont déjà testé cette substance sur les souris. Le résultat est satisfaisant, a constaté M.Smirnov.

"Aujourd’hui la substance se présente sous forme de poudre. Le médicament futur se présentera sous divers aspects, y compris celui de crème et de comprimé", a-t-il souligné.

Il a également noté que des gens de toute la Russie tentaient de prendre rendez-vous chez les médecins de l'université pour se porter cobaye, ce qui est interdit pas la législation russe.

Selon M.Smirnov, les scientifiques ont beaucoup de choses à faire avant le lancement de ce produit. Mais il n'a pas exclu que cet "élixir de jeunesse" pourrait apparaître dans les pharmacies dans un avenir proche.

Lire aussi:

10 découvertes spatiales qui nous laissent sans voix
Quelles seront les villes les plus peuplées du monde en 2050 ?
Optez pour la pire compagnie du monde et goûtez au mystère de la viande Kim
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Tags:
médicaments, jeunesse, comprimé, Université d'Etat de l'Altaï, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook