Ecoutez Radio Sputnik
    Adidas logo

    De l’effet placebo des grandes marques…

    © AP Photo / Matthias Schrader
    Sci-tech
    URL courte
    328

    Selon des chercheurs américains, l'utilisation de produits de grandes marques pourrait augmenter l'efficacité et les performances sportives et individuelles.

    Les scientifiques affirment que l'utilisation de produits de marques célèbres peut avoir un effet placebo, rapporte le journal britannique The Daily Mail.

    Selon l'étude du bimensuel américain The Journal of Consumer Research, l'utilisation de certaines marques peut "avoir un impact positif sur les performances humaines dans le cadre d’activités sportives".

    "Dans notre recherche, nous examinons l’influence des produits de marques connues sur le comportement et les performances des sportifs. Autrement dit, nous essayons de voir si les marques connues peuvent avoir un effet placebo", a déclaré Aaron Garvey, professeur à l'Université du Kentucky (Etats-Unis).

    M.Garvey a effectué plusieurs expériences en collaboration avec Lisa Bolton de l'Université d'Etat de Penn et Frank Germann de l'Université de Notre Dame afin de détecter un éventuel effet placebo.

    "Nous avons invité plusieurs personnes à participer à une étude de marché consacrée à un nouveau prototype de club de golf. Tous les participants ont utilisé le même club au cours d’une partie de golf. Mais certains des participants savaient qu'ils utilisaient un club de golf de la marque Nike tandis que les autres ignoraient la marque du club qu’ils utilisaient, car nous avions retiré toutes les étiquettes", a expliqué le professeur.

    "Bien que tous les participants aient utilisé le même matériel, ceux qui étaient au courant qu’ils utilisaient un club de la marque Nike ont terminé plus rapidement la partie que les autres (soit 20% pour vite) a-t-il ajouté.

    Ainsi, les résultats de cette expérience démontrent que l'utilisation des produits de marques célèbres peut augmenter l'efficacité dans un contexte sportif et peut provoquer un effet placebo.

    Dans une autre étude, les participants se sont vus proposer une épreuve de mathématiques assez difficile.

    Tous les participants ont été informés qu'ils seraient munis d'une paire de bouchons d'oreille afin d’améliorer la concentration.

    Toutefois, les chercheurs ont truqué les paquets de bouchons d’oreille distribués à la moitié des participants dans le but de leur faire croire qu’il s’agissait de bouchons d'oreille de la marque 3M, tandis qu’aucune information préalable n’a été donnée à l’autre groupe.

    "Ceux qui pensaient que les bouchons d'oreille avaient été fabriqués par 3M ont obtenu de meilleurs résultats".

    Les chercheurs affirment que cette étude montre à quel point l'effet placebo est puissant.

    "Les résultats démontrent que les marques connues réduisent l'anxiété, en conséquence de quoi les résultats s’améliorent", a déclaré M.Garvey.

    D’après le professeur, "les participants se sentent mieux quand ils utilisent des produits de marques connues".

    Cependant, les chercheurs affirment que l’influence des marques célèbres sur des athlètes confirmés ou des universitaires est beaucoup plus faible.

    Les marques doivent également être liées à l'activité. Par exemple, les costumes sport de Gucci n'ont aucun effet sur les performances.

    "Les consommateurs doivent savoir que l'utilisation d'un produit d’une marque connue peut réellement augmenter les performances, même si la qualité de ce produit est similaire à celle des autres marques. Il est à noter que cela marche uniquement si vous êtes convaincu que cette marque est capable d'améliorer vos résultats", a conclu M.Garvey.

    Lire aussi:

    Le reptile préhistorique le plus insolite du monde retrouvé en Chine
    10 découvertes spatiales qui nous laissent sans voix
    La vie extraterrestre est peut-être déjà morte
    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Tags:
    recherche, étude, chercheurs, science, Université du Kentucky, Aaron Garvey, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik