Ecoutez Radio Sputnik
    Débris spatiaux

    Des armes nucléaires pour détruire les débris spatiaux? Mauvaise idée…

    © Photo. Capture d'écran/YouTube
    Sci-tech
    URL courte
    2200
    S'abonner

    Selon un scientifique russe, l'humanité risque de se priver d'accès à l'espace en polluant les environs de la Terre.

    Il est insensé et inutile d'utiliser des armes nucléaires pour détruire les déchets spatiaux, mais il est temps de trouver une solution, a déclaré à Sputnik Boris Choustov, directeur de l'Institut russe d'astronomie.

    "Les spécialistes étudient plusieurs méthodes de lutte contre les déchets spatiaux, qui prévoient notamment l'utilisation d'armes nucléaires. Mais c'est insensé et inutile, c'est donnér un coup d’épée dans l’eau. Les scientifiques essaient actuellement d'élaborer d'autres méthodes. On peut par exemple utiliser une sorte de drague spatiale ou des lasers", a indiqué M.Choustov.

    Selon lui, le temps presse, l'espace circumterrestre étant déjà encombré par de nombreux déchets de différentes tailles.

    "Nous avons placé en orbite tant de satellites, que nous risquons de nous priver d'accès à l'espace dans dix ou vingt ans (…). Chaque débris spatial qui se déplace à une vitesse de plusieurs milliers de kilomètres par heure, a une grande puissance destructrice. Un grain de sable a la puissance d'une balle de fusil lorsqu'il atteint cette vitesse", a ajouté M.Choustov.

    Selon les scientifiques, près de 750 millions d'objets artificiels se trouveraient en orbite. Ils entrent en collisions et leur nombre ne cesser d'augmenter. Ces fragments présentent un danger pour les satellites opérationnels et la Station spatiale internationale (ISS) qui effectue régulièrement des manœuvres d'évitement.

    ​"Perdre un satellite signifie perdre beaucoup d'argent et payer encore davantage pour la production et la mise en orbite d'un autre satellite. Cela prend du temps", a indiqué Vladimir Agapov, responsable de recherche sur la collecte et l'analyse d'informations sur les objets spatiaux artificiels.

    "Nous avons plusieurs solutions techniques: attraper les déchets spatiaux, les évacuer de l'orbite au moyen de remorqueurs spéciaux ou d'un système de câbles électromagnétiques. On propose également de déployer des dragues pour attraper les déchets de petite taille", a-t-il précisé.

    "Mais ce ne sont que des projets. Leur réalisation dépend de plusieurs facteurs. Le premier facteur est technique: il faut d'abord créer ces systèmes complexes. Le deuxième facteur est d’ordre sécuritaire. Il faut détruire les débris spatiaux sans toucher aux satellites en service. Enfin, il y a le facteur juridique. Chaque élément d'un objet artificiel évoluant en orbite appartient à un pays. Il faudra donc obtenir une autorisation pour l'éliminer", a noté M.Agapov.

    Presque toutes les puissances spatiales du monde participent aux efforts visant à dépolluer l'espace circumterrestre. Ces pays ont mis en place un Comité international de coordination sur les débris spatiaux (IADC). Ils se sont engagés à évacuer les satellites hors service de leur orbite. Mais cette manœuvre demande beaucoup de combustible. En plus, les satellites arrivant en fin de vie risquent d'échapper au contrôle des stations terrestres.

    ​Les scientifiques estiment qu'on pourrait régler le problème en utilisant de nouveaux types de combustible et en étudiant les caractéristiques inconnues des matériaux.

    Lire aussi:

    L'ISS évacuée en raison de débris spatiaux
    Débris spatiaux: la Suisse lancera un satellite de nettoyage
    Débris spatiaux: les dangers d'un espace-poubelle
    Près de 200 déchets spatiaux tombent sur Terre par an (chercheurs)
    Tags:
    débris spatiaux, espace, satellite, Institut russe d'astronomie, Vladimir Agapov, Boris Choustov, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik