Ecoutez Radio Sputnik
    Voie lactée

    Des chercheurs ont capté d’étranges signaux venus de l’espace

    © Flickr/ Luis Calçada
    Sci-tech
    URL courte
    20506

    C'est la première fois que les astronomes ont affaire à des rafales d'ondes radio qui se répètent alors que les signaux enregistrés précédemment étaient des phénomènes ponctuels.

    Des signaux radio étranges proviennent d'une source mystérieuse qui serait située au-delà des confins de la Voie lactée, à 5 milliards d'années-lumière de la Terre, a annoncé une équipe internationale de chercheurs dirigée par Laura Spitler dans la revue scientifique Nature.

    Il s'agit d'une succession de sursauts radio rapides (en anglais "fast radio burst" ou FRB), ne durant que quelques millisecondes, qui a été enregistrée au moyen du radiotélescope de l'observatoire de Parkes, situé à environ 400 km à l'ouest de Sydney en Australie.

    ​"Ils se répètent, mais en plus leur intensité se distingue des autres sursauts radio rapides", précise Mme Spitler.

    Selon les astronomes, cette séquence répétitive de signaux ne serait pas causée par une explosion ou un autre cataclysme, mais par une étoile à neutrons en rotation.

    "Dès que nous aurons localisé l'endroit d'où proviennent ces signaux, nous serons en mesure de comparer les observations des télescopes optiques et des télescopes à rayons X et nous verrons s'il y a une galaxie dans ce secteur" ajoute Jason Hessels, un autre membre de l'équipe.

    Les scientifiques comptent approfondir leurs études grâce à trois nouveaux radiotélescopes qui seront mis en exploitation en 2017.


    Lire aussi:

    Non, ces mystérieux signaux ne sont pas des messages extraterrestres
    Et voilà, la galaxie la plus lointaine de l'univers (vidéo)
    Le télescope Hubble a pris des photos d’une galaxie extraordinaire
    400 000 civilisations existeraient dans notre galaxie
    Tags:
    sursauts radio rapides (FRB), astrophysique, astronomie, télescope, science, Jason Hessels, Laura Spitler, Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik