Ecoutez Radio Sputnik
    Clavier

    L'ordinateur bat l'homme au jeu de go

    © Flickr / Ivan David Gomez Arce
    Sci-tech
    URL courte
    134

    La première étape de la compétition du jeu de go entre l'homme et l'ordinateur, qui se tient à Seoul, la capitale de la Corée du Sud, s'est terminée par la victoire de l'intelligence artificielle. L'étape suivante aura lieu le 10 mars.

    Un championnat de go a commencé le 9 mars à Seoul. L'Humanité est représentée par le champion du monde du jeu de Go classé 9 dan (grade), Lee Sedol, un Coréen âgé de 33 ans. Son adversaire est le logiciel AlphaGo, crée par Demis Hassabis, un neuroscientifique développeur et concepteur de jeux vidéo britannique.

    Auparavant le logiciel avait réussi à battre Fan Hui, considéré aujourd'hui comme le meilleur joueur d'Europe, sur le score sans appel de cinq à zéro. Ce jeu est plus compliqué que les échecs et l'homme doit souvent se fier à son intuition.

    Le premier match a démontré que Lee Sedol n’avait pas pu tenir sa promesse de battre l'ordinateur sur le score de cinq à zéro. Il est à noter qu'après la présentation du logiciel le 8 mars, M.Lee avait reconnu que "cela sera difficile". L'intelligence artificielle a remporté la première manche de la compétition entre l'homme et l'ordinateur en battant le champion du monde de go.

    Les autres étapes auront lieu les 10, 12, 13 et 15 mars. La cagnotte est d'un million d'euros. Si M.Lee gagne, il remportera l'argent, sinon, le million sera transféré à des organisations de bienfaisance.

    Selon les développeurs du logiciel AlphaGo, la question de la victoire n'est pas primordiale. Il s’agit en fait de démontrer les capacités de l'intelligence artificielle pour ensuite pouvoir les appliquer à différents domaines, comme la médecine ou la robotique.

    Le go est un jeu de plateau originaire de Chine. Il oppose deux adversaires qui placent à tour de rôle des pierres, respectivement noires et blanches, sur les intersections d'un tablier quadrillé appelé goban. Le but est de contrôler le plan de jeu en y construisant des "territoires". Les pierres encerclées deviennent des "prisonniers", le gagnant étant le joueur ayant totalisé le plus de territoires et de prisonniers.

    Il s'agit du plus ancien jeu de stratégie combinatoire abstrait connu à ce jour. Malgré son ancienneté, le go continue à jouir d'une grande popularité en Chine, en Corée et au Japon. Dans le reste du monde, où sa découverte est récente, sa notoriété est croissante.

    Bien que le go soit un jeu chinois, la terminologie du jeu utilisée en Occident est principalement d'origine japonaise.

    Lire aussi:

    Cet homme a déterminé la vision du monde de Stephen Hawking
    Qui peut vivre éternellement?
    Des chercheurs ont capté d’étranges signaux venus de l’espace
    Tags:
    jeu de go, intelligence artificielle, robot, AlphaGo, Lee Sedol, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik