Ecoutez Radio Sputnik
    Le Grand collisionneur de hadrons (LHC)

    Le CERN sur le point d'annoncer le lancement d'une "physique de demain"

    © Flickr/ Mike Procario
    Sci-tech
    URL courte
    9197

    S'agit-il d'un nouveau boson de Higgs ou d'une forme de graviton, une particule hypothétique liée à la gravité? Les nouvelles découvertes des physiciens nous réservent des surprises.

    Le Grand collisionneur de hadrons (LHC)
    Maximilien Brice, Claudia Marcelloni © CERN
    Les chercheurs du Grand collisionneur de hadrons (LHC), le plus grand et plus puissant accélérateur de particules du monde situé à la frontière franco-suisse, feront samedi une annonce qui devrait porter sur les traces de la mystérieuse particule lourde découverte fin 2015, rapporte la revue scientifique Nature.

    Ces derniers mois, les physiciens ont publié des centaines d'ouvrages dans l'espoir de préciser la nature de la nouvelle particule. 

    Samedi, ils devraient présenter une analyse des données sur les collisions de protons dans le LHC obtenues en 2015.

    Lors d'une expérience réalisée le 15 décembre 2015, des physiciens de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) ont repéré les traces d'un boson superlourd qui se désintègre en deux photons dont l'énergie totale atteint 750 gigaélectronvolts (GeV).

    Serait-ce les prémices de la nouvelle physique que les spécialistes cherchent désespérément à identifier?

    Rappelons que le boson de Higgs, une particule instable faisant partie du mécanisme qui donne leur masse aux autres particules de l'Univers, a une masse de 126 GeV. Le quark top, la particule élémentaire la plus lourde connue à ce jour, a une masse de 173 GeV, soit quatre fois moins que la particule découverte en décembre.

    Le Grand collisionneur de hadrons reprendra les collisions proton-proton en avril prochain après des vacances. Les scientifiques espèrent obtenir d'ici l'été de nouvelles données sur la désintégration du nouveau boson pour comprendre s'il dépasse le cadre du Modèle standard.

    D'un coût de plus de 6 milliards d'euros, le LHC est construit à 100 m sous terre à la frontière entre la France et la Suisse. Il a démarré en septembre 2008. Des physiciens, techniciens et ingénieurs de plus de 80 pays, dont la Russie, participent aux expériences du LHC. Le CERN a annoncé avoir découvert le boson de Higgs en 2012.

    Lire aussi:

    Le CERN créera le "super-collisionneur de l'avenir" selon un projet russe
    Le Nobel de physique 2013 attribué aux découvreurs du boson de Higgs
    Le Grand collisionneur de hadrons bientôt relancé pour étudier la "particule de Dieu"
    Tags:
    quark top, graviton, boson de Higgs, particules, physique, science, Grand collisionneur de hadrons (LHC), Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), Suisse, Genève
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik