Sci-tech
URL courte
1414
S'abonner

Ce monstre volant a été baptisé Airlander 10. Il mesure plus de 92 mètres. Hier, son démonstrateur a été dévoilé aux journalistes et son premier vol aura lieu cet été.

L'entreprise britannique Hybrid Air Vehicles (HAV) a travaillé pendant plus de 10 ans sur ce démonstrateur d'un coût de 35,6 millions de dollars. A proprement parler, l'Airlander 10 n'est pas tout à fait un avion: c'est un hybride d'avion, d'aéronef et d'hélicoptère. Son volume est de près de 38.000 mètres cubes et il a besoin de presque d'autant d'hélium pour décoller. Il peut rester dans les airs sans se déplacer pendant plus de trois semaines et même des trous de balle ne l'empêcheront pas de voler.

L'engin est absolument silencieux et n'émet pas de pollution. Il est très prometteur pour les communications aériennes futures. L'Airlander pourrait fournir des frets dans des territoires éloignés, assurer la surveillance, simplifier certaines recherches académiques et offrir des possibilités de repos et de loisir uniques.

Selon le directeur de HAV Chris Daniel, l'entreprise "offre une expérience extraordinaire en matière de tourisme et de loisirs", sans, certes, promettre des vitesses propres aux avions traditionnels. 

Le constructeur réfléchit déjà à un aéronef plus grand encore qui pourrait abriter des compartiments ressemblant à des chambres d'hôtel. Le premier vol de l'Airlander est prévu en été, et à partir de 2018 HAV se propose de construire plusieurs engins par an.

Selon le Guardian, Lockheed Martin développe actuellement sa propre version d'un aéronef similaire. 


Lire aussi:

Un quadrirotor commandé par la force de la pensée bientôt disponible en Russie
Un quadrirotor promène un chien-robot
Un dirigeable antimissile américain s'écrase en Pennsylvanie
Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Tags:
Royaume-Uni, aéronefs, hybride
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook