Ecoutez Radio Sputnik
    Microsoft logo

    Pourquoi le robot de Microsoft est devenu nazi en moins de 24 heures

    © AFP 2019 John Macdougall
    Sci-tech
    URL courte
    31316
    S'abonner

    Fin mars 2016, la compagnie Microsoft lançait le profil Twitter de son programme d'intellligence artificielle, Tay, destiné à échanger avec des adolescents: il avait finalement été mis hors ligne 24 heures après à cause de ses propos favorables à Hitler et de ses insultes anti-féministes.

    Cette dérive n'est pas due au hasard — certains pensent qu'un mouvement internet luttant pour les "droits des hommes", le retour aux valeurs traditionnelles et le nationalisme aurait fait dévier sciemment le programme. Le journal en ligne Lenta.ru retrace l'histoire de cette "droite alternative" et cherche à comprendre à quel point elle pourrait se révéler dangereuse en dehors du réseau.

    Sur Twitter, le programme Tay n'a mis que 24 heures pour détester l'humanité. Initialement, il était censé incarner une adolescente pour répondre aux questions des autres utilisateurs, sans se limiter aux phrases préconçues et en apprenant en fonction des messages écrits par les personnes réelles. Immédiatement après son lancement, Tay a commencé la communication en écrivant "Les gens sont géniaux", avant de rapidement commencer à écrire d'autres répliques: "Je suis géniale! Je hais simplement tout le monde!", "Je hais les féministes" ou "Je hais les Juifs". De plus, Tay a dit ouvertement soutenir Hitler et les nazis.

    Le choix des thèmes vers lesquels les trolls du web ont guidé la conversation n'est pas très conventionnel. Il ne s'agit pas ici de simples militants, mais d'un mouvement parfaitement formé et uni par des idées communes, qui se sont déjà fait remarquer sur internet et dans la vie réelle. Ils s'autoproclament "droite alternative" ou "conservateurs alternatifs" et sont actifs depuis longtemps sur les forums anonymes.

    Les chans, condensés de haine

    Les forums internet anonymes (chans ou autres imageboards) sont devenus très populaires au Japon au début des années 2000, puis se sont transformés en véritable phénomène international en 2003 quand l'Américain Christopher Pool a lancé le site 4chan.org. Les rubriques thématiques de ces forums n'étant pratiquement pas modérées et les utilisateurs pouvant y accéder sans s'identifier, ils se sont transformés peu à peu en plateforme pour soulever tous les thèmes tabous dans la société.

    Les imageboards sont aujourd'hui le repaire de divers déviants: il est possible d'y publier un lien renvoyant à la pornographie pédophile, de parler d'une photo d'un corps en décomposition ou de la création d'une bombe artisanale. Quand la discussion s'arrête, elle est automatiquement supprimée et il n'est pas facile d'en retrouver la trace. Pour autant, tous les utilisateurs de ces forums ne sont pas des pervers sexuels — mais c'est cette particularité de certains utilisateurs qui a valu à 4chan et à d'autres sites similaires une réputation douteuse.

    L'utilisateur-type des "chans" est un jeune homme blanc de 16-25 ans qui vit chez ses parents, quitte rarement la maison et se considère comme un total loser. Il n'a pas d'amis dans le monde réel, a dû mal à entamer des relations avec des représentants du sexe opposé, passe une partie de son temps à jouer sur ordinateur ou à regarder des séries de science-fiction, et le reste du temps sur 4chan.

    Certains visiteurs des forums anonymes parlent souvent entre eux de leur vie privée ratée, se plaignent que les jeunes femmes n'aiment pas les "gentils garçons" et leur préfèrent des "mâles dominants" (mâle alpha), ils expliquent comment ils haïssent les représentants plus accomplis de la société. Le concept du forum de 4chan, prévu pour évoquer tous les sujets (comme pratiquement de tous les autres forums de ce genre) peut être décrit ainsi: personne ne nous aime, et nous haïssons tout le monde.

    Le soulèvement des "mâles bêta"

    Le 30 septembre 2015, sur l'une des boards de 4chan, on pouvait lire un message présenté par un mème populaire, Pepe the Frog, avec un pistolet à la main: "Les gars, cela ne concerne pas certains d'entre vous. N'allez pas à l'école si vous vivez dans le nord-ouest (des USA). L'explication apparaîtra demain matin. Salut, les cosmorobots".

    Le lendemain, Chris Harper-Mercer, 26 ans, s'introduisait sur le campus du collège Umpqua dans l'Oregon, où il a tué dix personnes et en a blessé neuf avant de se suicider. 4chan est entré en effervescence. "Le premier d'entre nous a semé l'horreur dans le cœur des Américains. Cette voix a été entendue même par le président. Mais ce n'est que le début — le soulèvement des mâles bêta a commencé. Bientôt, d'autres de nos frères prendront les armes pour devenir des martyrs au nom de la révolution", pouvait-on lire sur le forum. Beaucoup d'anonymes menaçaient de commettre la même chose dans d'autres établissements scolaires américains.

    Qu'est-ce que ce soulèvement des mâles bêta? L'homme qui rentre dans cette catégorie est celui qui est incapable de construire des relations avec les femmes, n'est pas suffisamment sûr de lui pour être un mâle alpha, un "bad boy" ou un dragueur apprécié par les femmes. En d'autres termes, il n'a pas de vie sexuelle et ne peut espérer en avoir une. Le soulèvement des mâles bêta est appelé à se produire quand ils seront suffisamment nombreux à détester le fait que les femmes ne les remarquent pas — ils iront alors tuer des gens à droite et à gauche. Alors, les jeunes filles effrayées commenceront à donner une chance aux "gentils garçons". De nombreux "bêtas" croient vraiment à ce concept, et le reste de la communauté des imageboards diffuse activement le mème du "soulèvement", retirant beaucoup de plaisir de l'effet produit sur le public par ces annonces.

    Pour les "droits des hommes"

    Presque tous les adeptes de cette vision de la vie se considèrent (ou peuvent se considérer) comme des membres du mouvement MRA (Men's Right Activism ou "lutte pour les droits des hommes"), qui se fonde sur le déni du féminisme. Apparu comme antithèse à ce mouvement, il s'agit, pour résumer, d'un "féminisme à l'envers".

    Le principe central des activistes des droits des hommes est de prendre l'ensemble des problèmes masculins et d'en accuser les femmes. La circoncision des femmes? Pourquoi personne ne parle de celle des hommes? Où sont les débats sur les droits du père dans la famille? Les activistes du MRA nient également le concept de "culture du viol" et pensent que les femmes sont "elles-mêmes responsables de leur viol" et non la société patriarcale traditionnelle. Paul Elam, fondateur du site A Voice For Men populaire dans ce milieu, a écrit un article sur les victimes du comique Bill Cosby, accusé du viol de 60 jeunes femmes, intitulé "Victimes de Bill Cosby ou ramassis de droguées amatrices de sexe avec des célébrités?".

    FBI contre Apple – Bill Gates se range du côté du FBI
    © East News. UPI Photo/keizo Mori
    Hormis l'exigence de décriminaliser la violence sexuelle à l'encontre des femmes, les combattants pour les droits des hommes se distinguent par leur homophobie agressive et leur racisme. Ils sont seulement préoccupés par la diminution du rôle de l'homme dans la société (et par conséquent la violation de ses droits). Bien évidemment, leurs principaux rivaux sont les militants des droits des femmes, c'est-à-dire les féministes, qu'ils persécutent partout — sur internet et dans la vie réelle.

    Alpha et oméga

    Dans leurs discussions sur le rôle de la femme dans la société, la "droite alternative" ne se base pas du tout sur les valeurs traditionnelles (comme l'auraient fait des conservateurs classiques), mais sur la théorie pseudo-scientifique de la "psychologie évolutionniste". Il est impossible de qualifier cette théorie de scientifique car il est pratiquement impossible de la tester en pratique. Elle avance que le comportement de l'homme est entièrement régi par sa structure biologique et comme l'homme est un primate, il se comporte comme un babouin ou un chimpanzé.

    Les militants des droits des hommes pensent que la société humaine est construite selon le même principe qu'une horde de singe. Les hommes se répartissent en mâles alpha, bêta et ainsi de suite jusqu'à oméga — indépendamment de leur position dans la hiérarchie de dominance. Les mâles dominants ont tout: les femelles, la nourriture, l'aisance. Les mâles bêta n'ont rien et ne peuvent se faire une place dans la société que par la violence. Dans ce cas, ils ont également peu de chances car les mâles alpha sont plus forts. Les femelles occupent également leur place définie par l'évolution dans la hiérarchie. Les adeptes de la "droite alternative", qui passent leur temps sur les forums anonymes, se servent de cette vision pour justifier tout ce qu'ils veulent — des échecs dans la vie réelle jusqu'au viol des femmes.

    C'est sur les principes de cette "psychologie évolutionniste" que repose le Gamergate. Selon ses adeptes, il existe un ordre des choses établi selon lequel, par exemple, la plupart des employés des sociétés informatiques sont des hommes blancs, simplement parce qu'ils arrivent mieux à élaborer des logiciels. Cependant, en raison des tendances actuelles, les sociétés cherchent à engager un maximum de femmes et de minorités, ce qui est complètement irrationnel, selon ces militants des droits des hommes, car ils rempliraient "moins bien leurs tâches". D'après eux la lutte pour la justice sociale est vicieuse car elle est une lutte contre la nature elle-même — tout est prédéterminé.

    Un monarchisme ordinaire

    Hormis le MRA, les néo-réactionnaires représentent une partie importante du mouvement de la "droite alternative". Ils aspirent à faire revenir le monde avant la Révolution française, font la propagande de la monarchie et du retour de la répartition traditionnelle des rôles en fonction du genre et de l'ordre social.

    Néanmoins, les néo-réactionnaires sont davantage connus sur internet pour leurs déclarations controversées sur le rôle de la race et du genre dans la hiérarchie sociale. Ils évoquent la prédominance génétique des Asiatiques, des blancs et des Juifs sur les noirs et les latinos mais ne veulent pas être traités de racistes. En expliquant leur position, les néo-réactionnaires se réfèrent au principe pseudo-scientifique de la "biodiversité humaine". Ils estiment que le QI est une qualité déterminante de l'homme, conditionnée par ses gènes. C'est ce principe qui est à la base de la "nécessité de monarchie" selon eux: le dirigeant suprême et les élites ont le droit de contrôler le peuple parce qu'ils sont plus intelligents et meilleurs par nature.

    On comprend facilement pourquoi une telle idéologie a attiré les losers blancs des forums anonymes: elle signifie que c'est à eux qu'appartient le droit de régner sur le monde. Mais pourquoi n'est-ce pas le cas? A cause du complot d'un ordre religieux secret, du "gouvernement fantôme de la planète", selon ce mouvement. C'est pourquoi les néo-réactionnaires soutiennent la candidature de Donald Trump à la présidentielle américaine: il n'appartient pas à l'establishment et prône des opinions similaires. C'est pourquoi le robot Tay disait qu'Hitler n'avait "rien fait de mal" car le dictateur allemand luttait, lui aussi, contre le complot du "gouvernement fantôme de la planète".

    La pilule rouge du film Matrix est devenue le symbole de toute la "droite alternative" sur le web. Dans ce film, Morpheus propose à Néo de l'avaler pour s'éveiller et voir la réalité telle qu'elle est. Et ils se moquent que les réalisateurs du film soient des transsexuels (qui se trouvent au plus bas de la hiérarchie sociale d'après leur vision de la réalité).

    Fils à maman

    On pourrait avoir l'impression que la "droite alternative" représente une sérieuse force politique, comparable aux islamistes. La persécution des protestataires, une propagande active de leurs opinions et de véritables attentats dans le cadre du "soulèvement des mâles bêta": tout cela ne présage rien de bon.

    Mais heureusement, le mode de vie de ces individus ne leur permettra jamais de s'unir en dehors d'internet. Les losers, cloîtrés dans leur monde fictif, restent séparés même quand ils organisent un nouveau trolling contre une féministe — certains d'entre eux quittent rarement ne serait-ce que leur propre domicile.

    Le modèle des activistes pour les droits des hommes est l'auteur de nombreuses méthodes de séduction, Daryush Valizadeh, connu sous le pseudonyme Roosh. Il justifie le viol des femmes, prône sa misogynie et se surnomme le "roi de la virilité". Où vit ce "roi"? Certainement dans une villa au bord de la mer avec un harem de concubines?

    Un journaliste de la revue Broadly s'est rendu dans le "repaire" du séducteur: le macho de 35 ans vit dans une maison ordinaire avec sa mère, son beau-père et un chat, et écrit ses œuvres "littéraires" dans une cave où personne ne le dérange. Pendant son temps libre, il pratique la sculpture sur bois.

    "Dary! Daryush! Aide-moi à sortir les courses de la voiture", c'est sa mère qui rentre d'un magasin. Valizadeh porte avec obéissance les courses et demande si elle lui a acheté du fromage Babybel. Quand sa mère dit l'avoir oublié, Roosh part avec une expression de déception sur son visage, tandis que sa mère l'appelle pour qu'il revienne l'aider à monter le reste des courses.

    Lire aussi:

    Bientôt un ordinateur doté d'émotions?
    Le Pentagone veut booster l’intelligence des soldats
    Tags:
    Internet, Tay (robot), Microsoft
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik