Ecoutez Radio Sputnik
    L'activité humaine ébranle l'axe de rotation de la Terre

    L'activité humaine ébranle l'axe de rotation de la Terre

    © NASA. L'axe de rotation de la Terre
    Sci-tech
    URL courte
    241227

    Le déplacement du pôle Nord vers l'est est plus tangible que s'il était suscité de causes naturelles.

    Les experts de l'agence spatiale américaine NASA ont constaté que le pôle Nord se déplace assez rapidement vers l'est, et ont également découvert que l'activité humaine sur le climat avait joué un certain rôle dans ce processus.

    Iceberg du Groenland
    © Photo. UN Photo / Mark Garten
    A cet égard, les chercheurs ont étudié à quel point les pôles géographiques de la Terre ont changé depuis plus d'un siècle.

    Les scientifiques expliquent que l'axe de rotation de notre planète ne tourne pas comme un globe, parce que la planète tangue toujours, et son axe de rotation est en mouvement constant.

    Dans le passé, la déviation de l'axe, dans toute l'histoire de son observation de 115 ans, était d'environ 12 mètres. Dans le même temps, jusqu'en 2000, le pôle Nord se déplaçait dans la direction du Canada, alors qu'au tournant du siècle, il a brusquement changé de cap et maintenant est en train de se déplacer vers les îles britanniques avec une allure près de deux fois plus élevée, c'est-à-dire 17 centimètres par an.

    le pôle Nord est en train de se déplacer vers les îles britanniques
    le pôle Nord est en train de se déplacer vers les îles britanniques

    Selon les experts, ce changement radical pourrait être dû à la fonte rapide des glaces en Antarctique et au Groenland, qui, à son tour, se produit suite au changement climatique dû aux activités humaines.

    North Pole expedition
    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Bien que le rôle des facteurs anthropiques dans le changement climatique et dans la fonte des glaces soit très important, les changements sont en partie causés par l'influence de la nature.

    En particulier, les experts expliquent que les températures élevées de ces dernières années peuvent être attribuées en partie à l'impact du phénomène El Niño, un réchauffement cyclique des eaux de surface dans le Pacifique équatorial.

    Lire aussi:

    La NASA dévoile la "peau de serpent" de Pluton
    La NASA a dévoilé l’embouchure d’une rivière asséchée sur Mars
    Des dizaines de super-galaxies gigantesques découvertes par la NASA
    La NASA mettra le feu à un vaisseau spatial en orbite
    Pôle Nord: inauguration de la station dérivante russe SP-41
    Tags:
    glacier, NASA, océan Pacifique, Arctique, Groenland, Pôle Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik