Ecoutez Radio Sputnik
    Un cerveau

    Des scientifiques ont déterminé d'où vient la sensation de déjà-vu

    © Fotolia / Andrea Danti
    Sci-tech
    URL courte
    191017
    S'abonner

    L'examen des mécanismes de fonctionnement de la mémoire permet de comprendre d'où vient la sensation de déjà-vu. Les scientifiques américains ont réussi à expliquer pourquoi entre 60% et 80% des gens confondent de temps en temps le passé et le présent.

    La sensation de déjà-vu peut être provoquée par une discordance dans le fonctionnement des voies nerveuses, ce qui le conduit à confondre le présent et le passé, rapportent les collaborateurs du Centre des sciences de santé de l'Université du Texas (Sud des Etats-Unis). Le rapport sur les mécanismes du phénomène de déjà-vu a été publié sur le site Vital Record News from Texas A&M Health Science Center.

    Bien que 60% à 80% des personnes éprouvent la sensation de déjà-vu, ce phénomène est mal étudié, soulignent les scientifiques. 

    "On n'a pas encore déterminé les causes concrètes qui provoquent la sensation de déjà-vu, car il s'agit toujours de l'expérience rétrospective d'une personne concrète qu'on ne peut pas examiner dans le cadre de recherches de laboratoire", affirme Michelle Hook, maître de conférences à l'Université du Texas.

    Selon les auteurs de la recherche, l'examen du mécanisme de conservation de la mémoire chez l’homme permet de dévoiler les racines du phénomène de déjà-vu. Les régions temporales du cerveau sont chargées de retenir les souvenirs de longue durée. Bien que le rôle de ces régions temporales dans la conservation des souvenirs soit mal déterminé, les scientifiques ont obtenu quelques informations à ce sujet suite l’analyse des cerveaux de personnes souffrant d'épilepsie psychomotrice, accompagnée de crises de folie. 

    Le mystère des  lignes de Nazca
    © Photo. Capture d'écran. YouTube

    Les résultats de la recherche ont permis aux scientifiques d'arriver à la conclusion que le déjà-vu pourrait être provoqué par l'activation incorrecte de certains processus nerveux à l'intérieur du cerveau.

    "Les rapportes démontrent que plusieurs patients souffrant d'épilepsie psychomotrice considèrent le déjà-vu comme un avertissement sur une nouvelle crise", dit Michelle Hook.

    Ainsi, la sensation de déjà-vu est une conséquence de certaines perversions dans le cerveau et d’une discordance dans le fonctionnement des voies nerveuses de l'homme, ce qui le conduit à confondre le présent et le passé.

    La même chose peut se produire dans le cerveau de personnes saines, selon les scientifiques. A titre d'exemple, ils citent l'hallucination hypnagogique, un spasme de muscles qui a lieu au moment de l'endormissement.

    "Les sensations de déjà-vu chez les personnes saines pourraient être provoquées par la discordance d'influx nerveux du cerveau qui essaie de reconstituer une vision complète du monde alors que l'image qu'il voit est limitée", lit-on dans l'article.

    Selon les scientifiques de l'Université du Texas, ces problèmes du système de mémoire du cerveau jouent un grand rôle dans l'apparition du phénomène de déjà-vu chez les personnes saines. Dans ce cas, l'information s'adresse à la mémoire à long terme, en contournant la mémoire à court terme, ce qui provoque l'impression de déjà-vu.

    Lire aussi:

    Des vaisseaux à voile vogueront-ils bientôt dans l’espace?
    Affaire classée: des géophysiciens datent la séparation entre la Russie et les USA
    Au Japon, un robot-humanoïde débarque au collège
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Tags:
    mémoire, étude, psychologie, science, cerveau, Université du Texas, Michelle Hook, Texas, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik