Sci-tech
URL courte
0 93
S'abonner

Des arrêts de bus équipés d'installations éoliennes, où les passagers rechargeraient leurs portables ou utiliseraient Internet via Wi-Fi à l'aide de l'énergie éolienne, pourraient apparaître un peu partout en Scandinavie.

Le premier prototype d'un arrêt de bus avec des éoliennes sur son toit a été installé dans le centre de Reykjavik, la capitale islandaise. 

D'après le journal islandais Frettabladid, cette technologie, baptisé "l'arrêt de tempête" par ses créateurs, a intéressé la société internationale JCDecaux, spécialisée dans la publicité extérieure qu'elle place sur des arrêts de bus, des bancs et des poubelles. 

"L'électricité coûte cher partout dans le monde. La solution proposée respecte l'écologie, très importante aux yeux des Européens. Le siège français de notre société est intéressé par ce projet", a déclaré le représentant de JCDecaux en Islande Einar Hermannson.

La société islandaise Icewind est un développeur de mini-éoliennes. Ses fondateurs envisageaient d'abord d'installer leurs produits sur les maisons de campagne et les tours de radiodiffusion.

En ce qui concerne les arrêts de bus, ces éoliennes sont capables d'alimenter non seulement les prises de courant, mais aussi l'illumination, la publicité, le chauffage ou la climatisation. Selon les développeurs, l'énergie produite par les batteries, installées sur le toit de l'arrêt, est suffisante pour deux jours dans des conditions de vent nul.

Le fondateur de la société Thor Bachmann a ajouté que ses éoliennes sont silencieuses et sont sans danger pour les oiseaux.

Lire aussi:

Le module habitable gonflable BEAM arrimé à l'ISS
Peut-on entendre le son d'une cloche qui n'a jamais sonné?
Quatre lettres suffisent pour anéantir votre business
Tags:
innovations, énergie éolienne, transports, énergie, écologie, Icewind, JCDecaux, Thor Bachmann, Einar Hermannson, Reykjavik, Islande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook