Ecoutez Radio Sputnik
    Un scientifique

    De nouveaux antibiotiques efficaces contre le cancer?

    © Fotolia / Alexander Raths
    Sci-tech
    URL courte
    4231

    Des chercheurs sibériens ont découvert de nouvelles souches de bactéries qui produisent des antibiotiques naturels. Selon les scientifiques, ces combinés originaux pourraient servir à lutter contre un grand nombre de maladies allant de la dysenterie au cancer.

    Un groupe de scientifiques d'Irkoutsk (Sibérie), en collaboration avec des scientifiques allemands, a réussi à découvrir une nouvelle souche de bactéries capable de produire des antibiotiques d’un genre nouveau, lit-on dans un message publié sur le site officiel de l'Université d'Etat d'Irkoutsk.

    "Nous avons extrait10 nouvelles souches des eaux d’un lac souterrain et d'une substance baptisée " lait de Lune". Nous les avons toutes testées et avons choisi une souche qui a été examinée de manière plus approfondie. Il s'est trouvé que cette souche était capable de produire plus de 120 combinés, dont 100 étaient inconnus jusqu'à présent", a déclaré Denis Aksionov-Gribanov, chargé de recherche de l'institut biologique de l'Université d'Etat d'Irkoutsk. "Le lait de Lune" est une fleur gélatineuse blanchâtre qui couvre les murs et le sol des cavernes.

    Les scientifiques ont déjà déterminé que certains combinés de la souche pouvaient lutter contre la dysenterie bacillaire et la candidose. De plus, les chercheurs ont supposé que les autres combinés pourraient avoir des effets anticancéreux et insecticide.

    Les scientifiques sont actuellement en train d'identifier tous les combinés et de déterminer les maladies qui pourraient être soignées par ces nouveaux antibiotiques.

    Lire aussi:

    Scientifiques: pas de différence entre le sucre et la cocaïne
    Selon des scientifiques, l’esprit d'aventure dépendrait de la structure du cerveau
    Un système spatial à trois "Soleils" découvert par les scientifiques
    Tags:
    cellules souches, maladies, cancer, médecine, recherche, bactérie, Université d'Irkoutsk, Denis Aksionov-Gribanov, Irkoutsk, Sibérie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik