Ecoutez Radio Sputnik
    Un robot

    La Chine met au point un robot patrouilleur

    © AP Photo/ Kirsty Wigglesworth
    Sci-tech
    URL courte
    3165

    Les spécialistes espèrent que leur modèle aidera la police à assurer la sécurité dans les endroits de grande affluence, tels que les aéroports, les gares et les stations de métro.

    A l'occasion du Salon de hautes technologies qui se déroule dans la ville de Shenzhen (sud-ouest de la Chine), des ingénieurs chinois ont présenté un robot patrouilleur, le premier dans le pays, annonce l'agence Chine nouvelle.

    Les spécialistes espèrent que leur modèle aidera la police à assurer la sécurité dans les endroits très fréquentés, notamment les aéroports, les gares et les stations de métro.

    Le robot a été baptisé AnBot. Sa taille est de 1,49 m et il pèse 78 kilos. AnBot est capable de se déplacer à une vitesse de 18 km/h. En se déplaçant à la vitesse standard d'un km/h, il n'a besoin de recharger ses batteries qu'au bout de huit heures.

    Ses fonctions standard sont la patrouille en régime autonome et la surveillance de la situation autour de lui. Les concepteurs assurent que le robot est capable d'identifier les appels au secours, et de contacter à son tour la police ou les urgences. AnBot peut être également équipé de modules supplémentaires destinés à contrôler la pollution de l'environnement, à déceler la présence d'explosifs ou d'autres matières nocives.

    AnBot n'est pas désarmé. Sur un signal envoyé par la police, il peut sortir ses électrochocs afin d'empêcher les troubles.

    Lire aussi:

    La danse des robots
    Chine: les restaurants cantonais licencient leurs robots
    Médecins VS robots-anesthésistes, 1-0
    Tags:
    robot, Shenzhen, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik