Sci-tech
URL courte
5121
S'abonner

Deux versions sont disponibles: une version brute de l’ensemble des données et celle optimisée pour les étudiants. L'information publiée comprend les données sur les collisions de protons.

L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) a publié sur Internet 300 téraoctets de données concernant le Grand collisionneur de hadrons (LHC), lit-on dans un communiqué de CERN.

L'ensemble des données publiées comprend des informations sur les collisions de protons à l'énergie de sept téraélectronvolts (TeV). Par ailleurs, ces données sont disponibles en deux versions. L'une comprend des données de base utilisées par les scientifiques de CERN et l'autre comprend des informations principalement destinées aux étudiants.

"Nous avons tiré tout de ces données et rien ne nous empêchent de les publier. Cela motive les étudiants à apprendre la physique et permet de former les futurs physiciens spécialistes du domaine des particules", précise-t-on dans le communiqué.

La dernière publication des données du CERN remonte à 2014. Il s'agissait de l'ensemble des informations sur le fonctionnement du collisionneur en 2010.

D'un coût de plus de 6 milliards d'euros, le LHC est construit à 100 m sous terre à la frontière entre la France et la Suisse. Il a été mis en fonction en septembre 2008. 

Le niveau d'énergie maximal du Grand collisionneur de hadrons est de 14 TeV.

En 2012, le CERN a annoncé avoir découvert le boson de Higgs, une particule instable faisant partie du mécanisme qui donne leur masse aux autres particules de l'Univers et dont l'existence n'avait jusqu'alors jamais été prouvée. Des physiciens, techniciens et ingénieurs de plus de 80 pays, dont la Russie, participent aux expériences du LHC.


Lire aussi:

CERN: des particules d'un genre nouveau découvertes
Moscou compte devenir membre du CERN dès 2015
L'Ukraine ratifie l'accord sur son statut de membre associé du CERN
Tags:
Internet, publication, informations, base de données, Grand collisionneur de hadrons (LHC), Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), Suisse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook