Ecoutez Radio Sputnik
    L’atlas du cerveau

    L’"atlas du cerveau" permettra-t-il de lire les pensées?

    © Photo. capture d`écran:Youtube
    Sci-tech
    URL courte
    213
    S'abonner

    Des chercheurs ont créé un "atlas sémantique" du cortex cérébral qui montre le lien entre les mots et leur signification.

    Les spécialistes de l'Université de Berkeley en Californie ont défini 50.000 parties du cortex cérébral qui jouent le rôle d'entrepôt pour tous les mots et notions qu’on entend ou qu’on lit. Ils ont ainsi élaboré et présenté le modèle de répartition et de segmentation des différents groupes sémantiques d'après différentes fonctions des parties du cerveau humain.

    Cet "atlas sémantique" qui montre où s'accumulent des mots permettra à terme de lire dans les pensées, annonce le journal Nature.

    Le "dictionnaire" englobant la signification des mots occupe toute la surface du cortex cérébral. En outre, le cerveau humain est capable de classer des notions sémantiques similaires dans différentes parties du cortex cérébral, apprend-on sur le site du laboratoire.

    Les analyses ont démontré que l'"entrepôt sémantique" était réparti dans les deux hémisphères du cerveau. En gros, plus d'un tiers de la surface du cortex cérébral est impliqué dans le fonctionnement du dictionnaire.

    Par exemple, les mots et notions liés aux parties du corps et ceux décrivant les liens de parenté sont situés dans des sections différentes du cortex cérébral. Les termes sociaux et émotionnels s'accumulent dans le lobe pariétal, tandis que les chiffres – dans le sillon précentral.

    En outre, des notions visuelles définissant la couleur ou la forme sont localisées près du cortex visuel. Les mots possédant des sens différents se situent dans plusieurs parties à la fois.

    Les spécialistes sont persuadés que cette découverte permettra de trouver un remède au dysfonctionnement de l'appareil phonatoire.  


    Lire aussi:

    Une intelligence artificielle bientôt créée en Russie ?
    Notre cerveau bientôt immortel?
    Pourquoi on dort mal dans un lieu nouveau
    Tags:
    pensées, analyse, science, cerveau, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik