Sci-tech
URL courte
228
S'abonner

Les gouvernements ne parviennent pas à se préparer correctement pour faire face à une vague de menaces catastrophiques pour l'humanité, telles que des rébellions de robots ou des virus mortels, soulignent les scientifiques.

Les volcans, les astéroïdes et la guerre nucléaire sont également des menaces qui pourraient anéantir des pans entiers de l'humanité et sont plus susceptibles de se produire que beaucoup le pensent, estiment les chercheurs de l'Université d'Oxford.

Selon leur rapport Global Catastrophic Risks, ces menaces pourraient tuer 10% ou plus de la population humaine, rapporte The Telegraph.

Bien que la plupart des générations n'aient jamais connu de catastrophe, la possibilité d'occurrence d'un tel événement est loin d'être fantaisiste, comme le montre la grippe espagnole de 1918, qui a tué des millions de gens.

"L'histoire nous apprend que beaucoup de ces choses sont plus susceptibles de se produire que nous le pensons intuitivement", affirme Sebastian Farquhar, l'un des auteurs du rapport.

Ainsi, le rapport prévoit que les plus grandes menaces pour l'humanité au cours des cinq prochaines années viendraient des astéroïdes, des éruptions volcaniques ou d'autres "risques inconnus".

A long terme, cependant, des pandémies artificielles, une guerre nucléaire et un changement climatique catastrophique ainsi qu'un développement de l'intelligence artificielle constituent les plus grandes menaces.

"Il n'y a vraiment aucune raison de penser que les êtres humains sont le pinacle de la création. Il semble concevable que certains systèmes d'intelligence artificielle pourraient à un moment donné dans l'avenir être en mesure de systématiquement supplanter les humains dans des domaines différents", a déclaré M.Farquhar.

Cela peut survenir parce que les objectifs d'un système d'intelligent artificielle peuvent ne pas correspondre aux valeurs de l'humanité, ce qui pourrait conduire à des conséquences néfastes.

En outre, le rapport révèle que de nouvelles menaces, comme la montée de la biologie synthétique, pourraient ouvrir la porte à des virus mortels.
Selon M.Farquhar, un jour des groupes terroristes comme l'Etat islamique pourraient être en mesure de fabriquer leurs propres maladies: en commandant, par exemple, des composants du virus de la variole sur Internet.

Lire aussi:

Au Japon, un robot-humanoïde débarque au collège
Les premières images du robot biomorphique russe Lynx
Jia Jia, ce robot qui ressemble trop aux humains
La Russie développerait une arme nucléaire contre les astéroïdes
La Terre prépare sa riposte aux astéroïdes
Tags:
menaces, scientifiques britanniques, humanité, virus, robot, astéroïde, Oxford, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook