Ecoutez Radio Sputnik
    Robot

    Les avions d’Airbus bientôt construits par des robots?

    © AFP 2019 Wang Zhao
    Sci-tech
    URL courte
    3313

    Le constructeur aéronautique européen voudrait employer sur ses lignes d'assemblage des robots humanoïdes à côté des ouvriers.

    Selon le Financial Times, le constructeur européen Airbus, en partenariat avec Joint Robotics Laboratory basé à Tokyo, a donné le coup d'envoi d'un programme de quatre ans visant à développer des robots humanoïdes pour travailler sur ses chaînes d'assemblage. Le groupe compte pouvoir déployer les robots humanoïdes d'ici 10 à 15 ans. 

    Le média indique que les nouveaux robots seront plus légers et souples que les modèles existants. Ils pourront s'agenouiller et se pencher comme l'homme. En plus ils seront dotés de nombreux capteurs pour qu'ils puissent s'arrêter au moindre contact avec  l'homme. 

    Les robots devront réaliser des tâches complexes et se mouvoir dans des environnements exigus, comme le fuselage d'un avion, où se trouvent de nombreux objets avec lesquels il ne doit pas entrer en collision. 

    Le constructeur affirme cependant que les robots ne remplaceront pas les ouvriers sur la ligne de montage. 

    "Le déploiement de la technologie des robots humanoïdes manufacturiers sur la ligne d'assemblage aidera les opérateurs à exécuter les travaux les plus pénibles", précise Airbus. 

    "Il y a des opérations que les ouvriers n'aiment pas exécuter et, en l'occurrence, ils seront assistés par des robots", a annoncé un participant au projet.

    "Nous avons démontré les capacités des robots. A présent, nous devons prouver leur fiabilité industrielle", a-t-il ajouté.  


    Lire aussi:

    Japon: des robots agriculteurs bientôt dans les champs de riz?
    Chine: les restaurants cantonais licencient leurs robots
    Bientôt des Jeux Olympiques pour les robots
    Grande-Bretagne: une banque veut remplacer 550 employés par des robots
    Tags:
    travaux pénibles, robots humanoïdes, Joint Robotics Laboratory, Airbus Group, Tokyo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik