Sci-tech
URL courte
371838
S'abonner

L’entreprise américaine compte ramener à la vie des patients cliniquement morts. Les premiers essais auront toutefois lieu en Inde.

Non, il ne s'agit pas d’un scénario de film de science-fiction, mais du premier essai clinique de ce genre.

La société américaine Bioquark Inc., spécialisée dans la biotechnologie et basée à Philadelphia (est), vient d'être autorisée à recruter 20 patients en état de mort cérébrale afin d'essayer de les ramener à la vie.

Les Instituts américains de la santé, institutions chargées de veiller à ce que les différentes recherches américaines respectent les règles éthiques en vigueur, ont donné leur aval. Les premiers essais devraient avoir lieu dans les semaines à venir à l’Anupam Hospital de Rudrapur, en Inde.

Lors du projet baptisé ReAnima, des patients en état de mort clinique (quand le cerveau ne présente aucun signe d'activité tandis que le corps fonctionne toujours), seront soumis à plusieurs traitements dont la prise quotidienne de peptides, la stimulation nerveuse, la thérapie laser et même l'injection de cellules souches directement dans le cerveau.

Si des chercheurs parviennent à réanimer certaines parties de la moelle épinière, ils pourraient réactiver des fonctions essentielles de l'organisme humain, notamment le battement cardiaque et la respiration.

Ce projet vise également à mieux comprendre les états de mort clinique ou de coma avancé. 

"Ce n'est pas l'histoire de Frankenstein, on ne déterre pas de cadavres. Au final, c'est même la volonté et la demande des proches des patients, qu'il s'agisse d'un gamin de trois ans qui s'est noyé dans une piscine ou bien d'un adolescent de seize ans qui a eu un accident de moto", a commenté dans une interview à Sputnik Ira Pastor, PDG de Bioquark Inc.  


Lire aussi:

Le vin et le café, c'est bon pour la santé!
C'est le chocolat qui nous sauvera!
Les roux vieillissent-ils moins vite que les autres?
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Tags:
mort cérébrale, patients, médecine, hôpital, Bioquark Inc, Inde, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook