Ecoutez Radio Sputnik
    Musée national d'histoire naturelle

    Sommes-nous tous des Belges ? Une analyse ADN dévoile les ancêtres des Européens

    © Flickr/ Tim Evanson
    Sci-tech
    URL courte
    57227
    S'abonner

    Une analyse d’ADN préhistoriques montre que tous les Européens, à un moment donné, descendaient des premiers humains vivant en Belgique.

    Grâce à un nouvel échantillon, une équipe de l’Université Harvard a pu comparer 51 séquences d’ADN des humains ayant vécu il y a entre 45.000 et 7.000 ans, un pas en avant énorme par rapport aux quatre exemples disponibles avant l'étude.

    L'étude, publiée dans la revue Nature, dévoile que les différents groupes d'Européens descendent d'une population unique "fondatrice" venant des grottes de Goyet, en Belgique.

    L'analyse des génomes des Européens de la période glaciaire a montré qu'ils avaient le teint foncé et les yeux marron et que les yeux bleus et la peau pâle ne sont apparus qu'il y a 7.000 ans, "apportés" par les agriculteurs du Proche-Orient.

    Ils appartenaient à la culture aurignacienne dont on trouve notamment des traces dans les peintures de la grotte Chauvet, en Ardèche (France).

    L'analyse des génomes a également dévoilé que nos lointains ancêtres ont subi des changements évolutifs importants au cours de la période glaciaire et quelques milliers d'années après cette époque glaciale.

    "La capacité à obtenir des données à l'échelle du génome à partir d'os anciens est une nouvelle technologie qui n’est apparue qu'il y a environ cinq ou six ans. C'est un nouvel instrument scientifique qui permet de voir les choses qui ne pouvaient pas être vues avant", a déclaré le professeur David Reich de l'Ecole de Médecine de Harvard.

    Et d'ajouter, "puisque nous avons étudié tant d'humains anciens d'Europe depuis le début de l'occupation humaine moderne, nous sommes en mesure de former une image de la façon dont les populations se transformaient au fil du temps".

    Plus tôt, un groupe international de scientifiques avait découvert que la moitié des hommes de l'Europe occidentale descendaient d'un chef de l'âge du bronze. Cet homme serait le père d'une dynastie d'aristocrates qui auraient ensuite peuplé toute l'Europe.

    Lire aussi:

    On en sait plus sur la disparition de l’homme de Neandertal
    Tags:
    étude, homme, recherche, ancêtre, âge de glace, Europe, France, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik