Sci-tech
URL courte
2123
S'abonner

Des archéologues de l’université nationale australienne (Canberra) ont réussi à retrouver de nouveaux fragments de la lame de la plus vielle hache du monde.

Les résultats de la recherche en question ont été publiés dans la revue scientifique National Archaelogy.

L'âge de la trouvaille, précisent les archéologues, est estimé à entre 46.000 et 49.000 ans, ce qui correspond à l'apparition de l'homme sur ce continent éloigné.

La découverte ne date toutefois pas d'hier: les premiers fragments de la hache ont été retrouvés dans les années 90 dans l'une des plus grandes cavernes rocheuses du Kimberley, la région la plus septentrionale de l'Australie.

La lame de l'outil, poursuivent les chercheurs, est taillée dans du basalte selon une technique de polissage au grès très répandue à l'époque.

Pour le moment, les archéologues ne sont en mesure d'éclairer notre lanterne ni sur l'origine de cette hache hors du commun ni sur le "chemin" qu'elle aurait dû parcourir pour arriver jusqu'en Australie.

Toujours est-il que les chercheurs n'excluent pas que la hache ait été fabriquée sur le continent à une époque très reculée.

Lire aussi:

La hache de l’amour, ou une demande en mariage version Dostoïevski
La hache de "guerre des boulettes de porc" enterrée au Danemark
Les Touaregs ont enterré la hache de guerre
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Tags:
hache, archéologie, Kimberley, Canberra, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook