Sci-tech
URL courte
0 130
S'abonner

Un groupe international de scientifiques mené par la géologue russe Inna Safronova a découvert des fragments d’anciennes îles océaniques dans les monts Tian, situées en Asie centrale. La trouvaille permet d’évaluer les dimensions d’un océan disparu de la surface de notre planète il y a plusieurs millions d’années.

La nature des îles découvertes est proche de celles de l'archipel d'Hawaï, affirment les scientifiques. Formées suite à la formation des couches du manteau terrestre, les îles dont les fragments ont été retrouvés dans la partie méridionale des monts Tian, au Kirghizistan, sont d'origine volcanique tout comme Hawaï. En outre, l'âge de la trouvaille est également proche de celui des îles du Pacifique: elles ont existé toute au long de l'époque dévonienne, à savoir 55 millions d'années.

Les scientifiques supposent qu'il y a plusieurs millions d'années, un immense "océan du Turkestan" existait entre les paléocontinents Kazakhstania, couvrant l'actuel Kazakhstan, ainsi qu'une frange de la Russie entre l'Oural et la Sibérie, et celui du Tarim, dans l'ouest de la Chine. Ainsi, estiment les experts, l'actuel territoire du Tian Shan était alors recouvert d'eau.

Selon les géologues, la taille de l'océan du Turkestan était comparable à celle de l'océan Indien. Mais au fur et à mesure que les continents dont il était entouré se rapprochaient, l'océan a disparu. Finalement, aux points de contact entre les continents, des montagnes se sont formées et ont soulevé en surface des fragments des anciennes îles.

Lire aussi:

Seize interpellations en Ile-de-France dans le cadre de l'état d'urgence
Trois marins sauvés sur une île déserte grâce au mot Help
Un avion militaire chinois a atterri sur une île disputée
Tags:
îles, montagnes, géologie, Asie centrale, Hawaï, Sibérie, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook