Ecoutez Radio Sputnik
    Les chercheurs ont élaboré une peinture anti-viseurs

    Les chercheurs ont créé une peinture spéciale anti-viseurs

    CC0 / PIxabay
    Sci-tech
    URL courte
    5190
    S'abonner

    Les scientifiques britanniques ont élaboré une couverture spéciale capable de masquer les bateaux et les véhicules terrestres. Cette peinture particulière abaisse l’estimation de distance des viseurs des tireurs de plusieurs mètres et les empêche d’évaluer la vitesse exacte des objets.

    Les résultats de l'étude scientifique sont rendus publics dans la revue Plos One. Selon Joanna Hall de l'Université de Bristol (Angleterre) qui est une des auteurs de la découverte, le travail destiné à adapter cette peinture pour qu'elle marche sur les objets comparables à des voitures ou à des chars reste encore à faire.

    L'histoire de la lutte des bateaux de l'Entente contre les sous-marins allemands pendant la Première Guerre mondiale a permis à Mme Hall et ses collègues de poursuivre leur étude sur cette peinture spéciale. Une peinture pareille avait été utilisée par le commandement des navires de guerre.

    Les chercheurs ont essayé de renforcer les principes adoptés par les forces maritimes de l'Entente dans leur expérience avec la participation de volontaires. Les observations effectuées lors de cette expérience ont montré que l'effet produit par la peinture spéciale était réel.

    Les scientifiques expliquent les résultats obtenus par l'effet psychologique qui pousse un homme vers des évaluations erronées de la vitesse d'objets. Le système pourrait ainsi être utilisé sur le champ de bataille. Cependant, il n'est pas en mesure de tromper les viseurs automatiques.

    Lire aussi:

    Les anthropologues dévoilent les secrets de la vie privée de l’Egypte antique
    La première moto imprimée en 3D voit le jour
    La Chine lancera un homme dans l’espace en ballon
    Les temples de Palmyre ressuscités grâce à la modélisation 3D?
    Tags:
    chercheurs, Première Guerre mondiale, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik