Sci-tech
URL courte
5150
S'abonner

En utilisant des lasers pour surveiller les bouleaux, des chercheurs ont révélé des changements physiques sur ces arbres qui ressemblent au sommeil.

La prochaine fois que vous décidez de faire une promenade de nuit à travers la forêt, ne faites pas de bruit. Les arbres dorment.

Cette découverte fascinante a été révélée par une équipe de scientifiques de l'Autriche, de la Finlande et de la Hongrie qui voulaient savoir si les arbres suivaient les cycles jour / nuit, similaires à ceux observés sur les petites plantes.

En utilisant des lecteurs laser pointés sur deux bouleaux, les scientifiques ont enregistré des changements physiques similaires à l’état de sommeil nocturne. En particulier, à la fin de la nuit, les bouts des branches des bouleaux se sont affaissés de 10 centimètres.

"Nos résultats montrent que l'arbre entier s’est affaissé pendant la nuit, ce qui peut être prouvé par le changement de position des feuilles et des branches. Les changements ne sont pas trop importants, seulement 10 centimètres pour les arbres d'une hauteur d'environ 5 mètres, mais on les a observés systématiquement et on les a enregistrés avec notre équipement", a raconté dans un communiqué Eetu Puttonen, de l'Institut finlandais de recherche géospatiale.

Dans un article publié ce mois par la revue Frontiers in Plant Science, les scientifiques expliquent comment ils ont scanné deux arbres, l'un en Finlande et l'autre en Autriche. Les deux arbres ont été analysés de façon indépendante, pendant les nuits calmes, au temps de l'équinoxe pour assurer que la longueur de la nuit n’influencera pas les résultats de la recherche. D'après les observations, les branches des arbres se sont affaissés juste avant l’aube, et elles n’ont repris leur position initiale que quelques heures plus tard.

Les chercheurs expliquent cet affaissement par une réduction de la pression d'eau interne de l'arbre, un phénomène connu comme la pression de turgescence. En l'absence de lumière solaire pendant la nuit, source lumineuse dont les plantes ont besoin pour la photosynthèse, les arbres conservent probablement leur énergie en relaxant leurs branches qui sont inclinées vers le soleil pendant la journée.

"C’était un effet très clair, observé sur un arbre entier. Jusqu’à présent personne n'avait observé cet effet à l'échelle d'arbres entiers, et j’ai été très surpris par l'ampleur des changements", a déclaré András Zlinszky, du Centre des recherches écologiques de Tihany, en Hongrie.

L'équipe a l'intention de tourner ses lasers vers d'autres arbres forestiers pour voir s’ils suivent également un rythme circadien.

Lire aussi:

L’arbre qui cache ... le bébé
L’arbre sacré des chimpanzés interpelle les biologistes
Un Allemand abat 800 arbres à la main
Les arbres mécaniques, une source d’énergie pour demain
Tags:
biologie, recherche, arbres, science, Autriche, Finlande, Hongrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook