Sci-tech
URL courte
3143
S'abonner

Un groupe de scientifiques affirme avoir percé le mystère de la formation des trous noirs supermassifs.

Les trous noirs pourraient résulter de la collision d'un gigantesque nuage de gaz sans stades intermédiaires, suggèrent des scientifiques dans une étude publiée sur le site arXiv.org. Ils affirment disposer désormais des preuves suffisantes pour confirmer cette hypothèse.

"Si notre découverte est confirmée, elle pourra expliquer comment ces trous noirs monstres sont apparus", indique Fabio Pacucci, co-auteur de l'étude.

Si les trous noirs ordinaires présentent le résultat final de l'évolution d'étoiles dont la masse dépasse deux ou trois fois celle du Soleil, la masse des trous noirs supermassifs est de plusieurs centaines de milliers de fois ou plus supérieure à celle de la masse solaire. La plupart des objets célestes de ce type sont concentrés aux centrés actifs de grands univers, mais le mécanisme de leur formation était demeuré jusqu'alors un mystère pour les scientifiques.

Pour en arriver à ce résultat, les astrophysiciens ont analysé à l'aide d'un modèle informatique les données recueillies par les télescopes spatiaux Chandra, Hubble et Spitzer.

Selon les scientifiques, la formation de deux trous noirs supermassifs qui sont apparus lorsque notre univers avait encore moins d'un milliard d'années, confirme cette théorie. Leur nouvel objectif sera désormais d'étudier de nouveaux objets célestes et de trouver de nouvelles preuves.

Lire aussi:

Les chercheurs ont mesuré le plus grand trou noir de l'Univers
Les physiciens estiment possible la capture de l’information d’un trou noir
La Turquie se déclare prête à aider l'Azerbaïdjan sur le champ de bataille
Tags:
astrophysique, trou noir, télescope, science, espace
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook