Ecoutez Radio Sputnik
    La centrale nucléaire Beloyarskaya dans la région de Sverdlovsk

    La Tchéquie aidera la Russie à construire un réacteur expérimental à neutrons rapides

    © Sputnik . Pavel Lisitsyn
    Sci-tech
    URL courte
    23502

    Ce lundi, à Moscou, les Tchèques ont convenu de coopérer à la construction du réacteur nucléaire expérimental à neutrons rapides le plus puissant du monde.

    La société tchèque EGP Invest prendra part à la construction du réacteur expérimental polyvalent à caloporteur sodium (MBIR). L’accord a été signe lundi à Moscou au forum Atomexpo-2016.

    Le MBIR sera le réacteur d’essais le plus puissant du monde parmi tous les réacteurs à neutrons rapides existants et ceux qui sont en construction. La puissance thermique du nouveau réacteur à caloporteur sodium peut atteindre 150 MW.

    Les caractéristiques techniques uniques du MBIR permettront d’effectuer un large éventail de tâches de recherche liées à la création de nouvelles centrales nucléaires compétitives et sûres, y compris des réacteurs à neutrons rapides à cycle du combustible nucléaire fermé, une technologie de l’avenir énergétique.

    D’après le directeur de la division scientifique de Rosatom, groupe nucléaire public russe, Viatcheslav Galouchkov, les solutions de la société tchèque contribueront à la création de la turbine et peut-être à des générateurs de vapeur pour le MBIR.

    Il est prévu que l’exploitation de l'installation commerce d'ici 2020.

    Le modèle de tuyau de l'élément combustible de réacteur à neutrons rapides
    © RIA Novosti . Pavel Bykov
    Le modèle de tuyau de l'élément combustible de réacteur à neutrons rapides

    Lire aussi:

    Un accord sur le nucléaire civil signé entre la Russie et le Nigeria
    Pourquoi le projet de cœur artificiel nucléaire a-t-il été abandonné?
    Conquête de l'Afrique: la Chine construira la première centrale nucléaire du Soudan
    Les USA négligent la sécurité nucléaire en Europe de l'Est
    Tags:
    projet, réacteur à neutrons rapides, science, investissements, nucléaire, Atomexpo 2016, EGP Invest, Rosatom, République tchèque, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik