Sci-tech
URL courte
0 50
S'abonner

Les sursauts radios provenant de l'espace extra-atmosphérique constituent un problème qui préoccupe depuis longtemps les astronomes du monde entier. Il semble cependant que ce problème est - tout au moins en partie - d'origine terrestre.

Un épisode amusant est survenu à l'Observatoire de Parkes, en Nouvelle-Galles du Sud (Australie). Les chercheurs étudiant les sursauts radio rapides (FRB) ont constaté qu'ils se produisaient non seulement dans l'Espace, mais aussi quelque part dans la sphère magnétique de la Terre, voire sur notre planète. Certains d'entre eux ont même été enregistrés non loin du télescope.

Il s'est avéré que ces impulsions étaient générées par des fours à micro-ondes. Etant très occupés, les astronomes ont l'habitude de casser la croûte au plus vite. Aussi personne n'attend-t-il qu'un micro-ondes achève de réchauffer un plat: deux secondes avant la fin du processus, on ouvre la porte et retire son sandwich. Eh bien, à chaque ouverture de la porte, le four génère un bref signal radio. Certes, il sera sans effet pour votre santé, mais un appareillage ultrasensible ne tardera pas à le capter.

L'agence Sputnik a demandé à Sergueï Popov, docteur en physique et en mathématiques et maître de recherches à l'Université d'Etat de Moscou, de commenter cette "découverte" des astronomes australiens.

"Les sursauts radio ont ceci d'intéressant que nous ne savons pas ce qu'ils représentent. Ce phénomène a été découvert en 2007. C'est précisément à cette époque que le premier sursaut rapide a été enregistré et qu'il a fait l'objet d'une publication scientifique. Cependant, cette découverte n'a suscité un intérêt particulier qu'en 2013 lorsque toute la communauté scientifique a pris conscience qu'il existait un phénomène important et mystérieux: les sursauts radio rapides", a déclaré le chercheur, ajoutant qu'il s'agissait de brèves impulsions se produisant des milliers de fois par jour.

Qui d'entre nous n'a pas subi leur effet? Vous écoutez de la musique via un casque Bluetooth et soudain, un téléphone portable se met à sonner à proximité. Vous entendez immédiatement un crépitement dans le casque. Bref, des bruits parasites sont présents en permanence dans notre vie.

"Les astronomes de Parkes, où les sursauts radio ont été découverts, ont installé un appareillage spécial pour étudier les sursauts de type nouveau baptisés « perytons ». Cette étude a permis de conclure qu'ils étaient d'origine parfaitement terrestre. Il s'agissait d'impulsions émises par les fours à micro-ondes installés dans l'observatoire", a déclaré Sergueï Popov.

Cette expérience a démontré l'existence de deux types de sursauts: l'un terrestre, l'autre spatial.

Les sursauts terrestres sont générés par de nombreux appareils, même par la mise en contact d'une voiture. Pour y remédier, les observatoires astronomiques sont construits dans des endroits reculés et protégés contre toute perturbation électromagnétique. A titre d'exemple, on peut citer le grand radiotélescope russe Ratan-600. Son survole par des avions est interdit. Mieux, il est également interdit d'utiliser les téléphones portables dans les zones adjacentes.

"Bref, la lutte contre les bruits est menée par les astronomes en permanence. C'est la raison pour laquelle les télescopes sont installés dans des endroits dont le climat est hostile à l'homme", a conclu le chercheur.

Lire aussi:

Le télescope Hubble a pris des photos d’une "galaxie-cannibale"
Le télescope spatial Kepler en mode d'urgence
La course au plus grand télescope du monde
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
Tags:
observatoire, télescope, fours à micro-ondes, RATAN-600, Université d'Etat Lomonossov de Moscou (MGU), Russie, Parkes, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook