Sci-tech
URL courte
7532
S'abonner

Un lanceur léger russe Rockot avec un satellite militaire a décollé samedi depuis le cosmodrome de Plessetsk, dans la région d'Arkhangelsk (nord).

Le Centre spatial Titov, qui surveille 80% des satellites russes en orbite, a pris le contrôle du lanceur et du satellite à 16h02 heure de Paris.

"Les Troupes spatiales des Forces aérospatiales russes ont tiré samedi, à 17h00 heure de Moscou (16h00 heure de Paris), une fusée-porteuse légère Rockot avec un satellite du ministère russe de la Défense depuis le cosmodrome russe de Plessetsk", lit-on dans un communiqué diffusé par le service de presse du ministère de la Défense.

Lanceur russe Rockot
© Sputnik .
Le bloc d'accélération Breeze-KM s'est déjà séparé du deuxième étage de la fusée.

Créé dans le cadre du programme de reconversion des matériels militaires, le lanceur Rockot constitue une modification du missile balistique intercontinental RS-18 (code Otan: SS-19 Stiletto) retiré des arsenaux russes. Il s'agit d'une fusée à deux étages dont l'ogive est propulsée à l'aide du bloc d'accélération Breeze-KM. Le premier lancement d'un Rockot a eu lieu le 16 mai 2000.

Lire aussi:

Le lancement de la fusée-porteuse Rockot avec le satellite Sentinel-3A
Un lanceur russe Rockot met en orbite quatre satellites
La Russie renonce aux fusées Rockot
En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Tags:
lancement, espace, satellite, Plessetsk, Breeze-KM, Rockot, Centre spatial russe Titov, Troupes aérospatiales de Russie, ministère russe de la Défense, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook