Ecoutez Radio Sputnik
    Escargot

    Deux neurones suffisent pour prendre une décision

    © Sputnik . Антон Денисов
    Sci-tech
    URL courte
    3122
    S'abonner

    Détrompez-vous, avoir "deux neurones" n’est pas une insulte: c’est même la condition sine qua non de toute prise de décision, affirment des chercheurs britanniques.

    La prise de décision n’exige que deux cellules nerveuses, affirme une étude de deux chercheurs britanniques du Sussex, publiée par la revue Nature Communications. 

    Tout le monde est confronté à des choix difficiles: aller au travail ou partir en vacances, prendre un thé ou un café, etc. Pour le moment, on ne sait pas précisément comment le cerveau traite ce problème. Pour éclaircir cette question complexe, les chercheurs ont recouru à des êtres qui, tout comme les humains, sont en permanence confrontés à des dilemmes. Il s'est alors avéré que selon la modalité la plus basique, il ne faut que deux neurones pour prendre en compte les circonstances et prendre une décision.

    Les escargots ne vivent que selon deux régimes: soit ils se mettent sous la dent (façon de parler) tout ce qu'ils rencontrent pour comprendre si ce qu'ils mordent est comestible, soit, lorsqu'ils tombent sur une feuille de salade, ils la mangent. Mais comment un escargot  sait qu'il est temps de chercher la nourriture? La prise de cette décision n'est assurée que par deux neurones. 

    L'escargot mord une pierre et comprend qu'il n'est pas en présence de nourriture et décide de continuer son chemin. S'il tombe sur une feuille de salade, l'escargot passe au régime «repas actif», et commence à dévorer la feuille. Forts de cette découverte, les chercheurs se sont mis à observer l’intensité de la recherche de nourriture des escargots. Un jeûne sérieux — près de quatre jours – oblige les escargots à mordre plus souvent tout ce qui les entoure dans l'espoir de trouver de la nourriture. En revanche, lorsque l'escargot n'a pas faim, il économise son énergie et reste simplement au repos.

    Parallèlement, les chercheurs ont surveillé l'activité des neurones (les escargots n'ont pas de cerveau, et ne possèdent que des ganglions, beaucoup plus basiques, ndlr). Il s'est avéré que pour décider d’entamer la recherche de nourriture, il ne leur faut que deux cellules: l’une signale que l'escargot a faim, et l'autre indique s'il y a de la nourriture à proximité. Ces deux cellules échangent en permanence des signaux et si la nourriture est à proximité, les neurones activent les muscles de l'escargot afin de lui permettre de l’atteindre.

    Le laboratoire a même réussi à créer un système simple de signaux à partir de deux cellules nerveuses, sans participation d’un escargot.

    Lire aussi:

    L’"atlas du cerveau" permettra-t-il de lire les pensées?
    Scientifique ou littéraire? Votre cerveau nous dira tout!
    Selon des scientifiques, l’esprit d'aventure dépendrait de la structure du cerveau
    Tags:
    cerveau, Sussex, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik