Sci-tech
URL courte
23385
S'abonner

Les chercheurs de l’University College de Londres ont relevé certaines particularités intéressantes dans la vie "intime" des moineaux.

Les moineaux forment en règle générale des couples monogames, mais de nombreuses femelles sont infidèles et peuvent avoir d’autres portées avec d’autres mâles, ce qui a poussé les chercheurs britanniques à s'intéresser aux raisons de ces "adultères" et aux conséquences de l'infidélité "conjugale". 

L’étude qui s'est déroulée dans l’île anglaise de Lundy a suivi pendant 12 ans 200 mâles et 194 femelles alors qu’ils formaient 313 couples monogames.  

Il s'est avéré que l'infidélité des femelles n'avait rien à voir avec des sentiments romantiques. Elles vont voir ailleurs des mâles d’une meilleure "qualité génétique", en meilleure forme et capables de produire une robuste descendance. 

Quoi qu'il en soit, une telle trahison ne se passe pas sans conséquences. Soupçonnant que tous les poussins dans leur nid n’étaient pas les leurs, les "cocus" deviennent paresseux et livrent moins de nourriture à leur progéniture.  

Les chercheurs ont établi par ailleurs que les moineaux mâles pouvaient savoir si leur conjointe était encline à l’infidélité. Aussi, nourrissent-ils les poussins en fonction des tendances de leur partenaire à aller voir ailleurs en période fertile, soit en fonction du temps qu’elle passe loin du nid. 

Des "divorces" de moineau sont plutôt rares, la plupart des changements de partenaire étant dus à un décès.

Lire aussi:

Ces gadgets dont rêvent vos animaux domestiques
Ces animaux surprenants qui savent se sortir des incendies
Une "course contre l’obésité" pour les plus gros animaux britanniques
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
étude, trahison, chercheurs, University College de Londres, Lundy, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook