Sci-tech
URL courte
0 52
S'abonner

Des astrophysiciens de l'Université de Birmingham (Angleterre) ont enregistré les signaux des plus anciennes étoiles de la Voie lactée.

Télescope Kepler
© NASA. Kepler mission/Wendy Stenzel
Une équipe de l'Ecole de physique et d'astronomie de l'Université anglaise de Birmingham (centre du pays) a annoncé avoir découvert des fluctuations acoustiques de résonance dans les étoiles du amas globulaire M4, un des plus anciens de la Voie lactée, dont l'âge est estimé à 13 milliards d'années.

Les fluctuations de résonance ont été enregistrées grâce au télescope Kepler. Ces variations provoquées par des ondes sonores naissent à l'intérieur des étoiles et les font changer de luminosité.  

Des chercheurs ont eu recours à une nouvelle approche de l'étude des fluctuations sonores qui permet d'établir avec une grande exactitude l'âge et la masse des étoiles, y compris des étoiles les plus anciennes.

"Nous sommes parvenus à entendre les étoiles les plus anciennes, c'est une découverte exceptionnelle!", estime le coauteur principal de la recherche, Andrea Miglio, cité par la plateforme d'actualités scientifiques Phys.org.

"Les étoiles que nous avons étudiées existent depuis la formation de notre galaxie. Nous espérons qu'à l'aide de cette nouvelle approche nous arriverons à découvrir pas mal de secrets liés à la formation des galaxies spirales comme la nôtre", a conclu le scientifique. 


Lire aussi:

La masse de la Voie lactée enfin déterminée!
Nuages de Magellan, ces "migrants spatiaux" de la Galaxie
Des extraterrestres dans la Voie lactée ?
Crater 2, nouveau satellite de la Voie lactée
Tags:
science, fluctuations, étoiles, amas globulaire, espace, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook