Ecoutez Radio Sputnik
    La Voie Lactée

    A-t-on perdu à jamais la Voie lactée?

    © NASA.
    Sci-tech
    URL courte
    258

    Plus d’un tiers de la population mondiale ne peut plus voir la Voie lactée du fait de l’omniprésence de l’éclairage artificiel.

    D'après un nouvel Atlas Mondial de la clarté artificielle du ciel nocturne, parmi les "malchanceux" figurent au moins 80% des Nord-américains et 60% des Européens.

    "Toute une génération d'Américains n'a jamais vu la Voie lactée. On a perdu un repère très important qui nous reliait à l'Univers", déplore un auteur du projet, Christopher Elvidge (Etats-Unis).

    Ainsi, plus de quatre cinquième de la population mondiale vit sous un ciel pollué par la lumière artificielle, ce qui empêche près d'un tiers d'entre eux de contempler la Voie lactée dans toute sa splendeur.

    "J'espère que ce nouvel Atlas sensibilisera les gens au problème de la pollution lumineuse", souligne le co-auteur du projet, Fabio Falchi (Italie).

    Selon l'Atlas, la ville la plus exposée à la pollution lumineuse est Singapour, l'intégralité de sa population étant privée de ciel nocturne. Le Koweït et le Qatar figurent également en tête de liste. A l'autre extrémité du classement, se tiennent le Tchad, la République sud-africaine et Madagascar.

    La situation est d'autant plus critique que la lumière artificielle est susceptible de perturber les cycles de vie de plusieurs insectes, oiseaux et tortues marins, sans parler d'un gaspillage important d'argent et d'énergie, mettent en garde les scientifiques en guise de conclusion.

    Les résultats de la recherche en question ont été publiés dans la revue Science Advances.

    Lire aussi:

    La masse de la Voie lactée enfin déterminée!
    A l'écoute des plus anciennes étoiles de la Voie lactée
    Des extraterrestres dans la Voie lactée ?
    Tags:
    pollution lumineuse, pollution, écologie, États-Unis, Afrique, Europe, Voie lactée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik